Fruit du partenariat OMEC-OSISA : l’ouvrage «L’Audiovisuel public en RDC» porté hier sur les fonts baptismaux

0
73

L’Observatoire des Médias Congolais (Omec) a procédé hier mardi 7 juillet à la présentation officielle de l’ouvrage « L’audiovisuel public en RD Congo ». Cadre choisi : l’hôtel Venus. On a la présence, sur les lieux, du ministre du Tourisme, Elvis Mutiri wa Bashara, du président de CSAC, Tito Ndombi, du président de l’UNPC, Kasonga Tshilunde, au Rapporteur de la Ceni, Kalamba, etc. Fruit d’une étude menée sur le terrain par l’Omec grâce à l’appui de l’OSISA (Open Society Initiative for Southern Africa), pendant deux ans sur l’état de l’audiovisuel public.

La cérémonie de son baptême a connu cinq temps forts. Il s’agit respectivement du mot de bienvenue du président de l’Omec Polydor Muboyayi Mubanga, de celui du représentant d’Osisa Nick Elebe, de la présentation de l’ouvrage par le professeur Lino Joseph Pungi, du discours de Mme la Secrétaire général du ministère de la Communication et des Médias, ainsi que du baptême du livre par la représentante du ministre.
Le président de l’Omec a indiqué que deux ans ont été consacrés à la réalisation de ce livre,  avec le concours d’une équipe des chercheurs recrutés par son organisation qui ont sillonné tout le territoire national en vue d’appréhender le rôle de l’audiovisuel public, la RTNC (radio télévision nationale congolaise).
Le travail consistait, en fait, à cerner les contours, mesurer les déficits du rendement des médias publics, et enfin à procéder à des interviews avec le personnel de la Rtnc et des téléspectateurs.
            Le travail ou la critique résultant de l’investigation sur le terrain était basée sur l’observation par l’audiovisuel public du Code de déontologie et d’éthique professionnelles par les journalistes et le Guide pratique du journaliste en période électorale.
            Se disant satisfait du travail réalisé par l’Omec, le représentant de l’Osisa a fait savoir que son organisation est à sa quatrième étude du genre depuis 2009.
Nick Elebe a justifié la raison de l’appui par son organisation à de telles études à travers le continent, en précisant que la Rdc n’est pas l’unique pays où Osisa finance de telles études.
            A son tour, le prof Lino Pungi le coordonateur de l’étude, a procédé à son résumée. Des critiques objectives ont été émises sur le fonctionnement et le travail abattu par l’audiovisuel public qui reste à ce jour sous l’emprise exclusive du gouvernement. Tous les autres courants y sont totalement écartés. Tel est le constat général qu’on peut relever de l’étude.
            Mme la SG Philomène Insilo a après avoir passé en revue l’historique des médias publics avec toutes les difficultés rencontrées, plaidé pour une réglementation de leur fonctionnement et ainsi que la nécessité de l’assainissement.
Les commentaires ont été faits par Willy Kalengayi et Stephane Kitutu Oleantwa sur le travail de l’audiovisuel public dont les violons s’accordent pour réclamer sa réinvention si on veut promouvoir la démocratie en République Démocratique du Congo.
Puis, la Secrétaire générale, représentante personnelle du ministre Lambert Mende, a procédé au baptême proprement dit de l’ouvrage.
Dom