Front commun en faveur des enfants

0
30

            Dans le but de ramener chaque enfant de la rue dans sa famille pour y grandir tel qu’il se doit, les Réseaux des Educateurs Enfants de la rue (Reejer) en partenariat avec la Monusco et Save the Children, ont organisé une campagne de sensibilisation sur les lois portant protection des enfants. C’était le mercredi 7 juillet 2010 dans la salle de conférence militaire du camp Lufungula, dans la commune de Lingwala.

            Au cours de cette activité, plusieurs orateurs sont intervenus. Premier à prendre la parole, le coordonateur Général du Reejer a fait savoir que c’est une façon de voir comment l’enfant est protégé devant toute incident et qu’il faut faire un grand pas ensemble avec le gouvernement, la police ainsi que les parents afin de trouver un compromis au lieu de continuer à la gérance de situations.

 

            Quand à Léonie Kahingwa Faila, collaboratrice à Save the Children, l’enfant doit être protégé dans tous le domaine tel que la Santé et l’Education, afin d’éviter toute augmentation du taux des shegués dans la ville. Elle a terminé en expliquant Save the Children est une organisation internationale crée en 1919, la plus ancienne à penser aux problèmes de l’enfant depuis son arrivée à Kinshasa en 1996.
            Emmanuel Mongepa, cadre à la Monusco a à son tour lancé un appel à tous les enfants qui étaient présents dans la salle de s’adonner sérieusement aux études parce que grâce à cela ont devient utile à la société.

            Pour clôturer, l’inspecteur provincial adjoint de la police, Roger Nsinga a remercié toutes ces ONG pour cette initiative qu’elles ont prise en s’approchant de la police du camp Lufungula pour se mettre dans cet état de la protection de l’enfant.

Muriel Kadima

LEAVE A REPLY

*