Francophonie : concept, historique et repères, … expliqués aux médias

0
105

Des  journalistes kinois ont pris part le vendredi 18 mars 2011 au ministère des Affaires Etrangères au  séminaire d’information sur la francophonie. Le directeur général de la délégation générale de la Francophonie « DGF » Didier Mwewa en a été l’animateur principal… Ce séminaire est intervenu  à un an de la tenue du sommet de la Francophonie à Kinshasa. Et à quelques heures de la célébration de la journée internationale de la Francophonie , à savoir, le 20 mars de chaque année.

 Pendant  deux heures, les hôtes de la DGF ont eu des explications détaillées sur le concept, l’historique, les repères , les organes, les missions … de la Francophonie. Ou encore  la place de la RDC dans cet espace d’échanges.
 Ils  se sont entendus dire  que les alliances franco- congolaises sont des associations de droit commun  qui militent pour des échanges entre  Français et  Congolais  Les Sommets France – Afrique sont des espaces d’échanges entre l’Hexagone et les Etats du continent noir.
 En outre, francophonie doit être comprise comme l’ensemble des locuteurs ayant pris l’habitude d’utiliser la langue de Voltaire à des degrés divers.  La Francophonie est le regroupement des Etats et gouvernements ayant en partage la langue française.

 Promouvoir le français, la diversité culturelle et linguistique, la démocratie…. appuyer l’éducation,  l’enseignement supérieur … ou encore développer la coopération au service du développement durable et de la solidarité … constituent  les principales missions assignées à la Francophonie.
 En fait,  tout est parti de la réunion de Niamey du 20 mars 1970 et qui a débouché sur la création de l’Agence de Coopération Culturelle et Technique. Les africains  Hamani Diori, Bourguiba et Senghor et le cambodgien Norodom Sihanouk  avaient  pris une part active à ces assises..  Au départ, la France craignant d’être taxée de « colonialiste » s’était montrée réticente.  La RDC, présente à la réunion préparatoire, mais  absente à la « grande messe » du Niger, a  rejoint les autres sept ans plus tard.
 L’ACCT s’est muée plus tard à l’Organisation Internationale de la Francophonie « OIF ».
 Jusqu’ici la Francophonie compte 56 Etats et gouvernements membres et 19 pays  observateurs.

Opérateurs directs et
reconnus

 Des pays membres du Commonwealth (Rwanda, Cameroun …)  font aussi partie de la Francophonie..
  Des Etats du groupe ACP ont intégré aussi la francophonie. En outre 14 des 27 pays de l’Union Européenne en sont membres.
 Et comme organes, on doit citer le Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement , le Secrétariat général,( qui s’occupe des volets politique et coopération), le conseil permanent et celui de la coopération, la conférence ministérielle, l’Association Internationale des Maires Francophones, la Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports……
   En ce qui concerne les opérateurs directs et ceux reconnus par les Etats membres, il y a TV 5 Monde qui participe à la coopération en matière d’éducation, de diversité culturelle et linguistique, l’Association Internationale des Maires Francophones, l’Université Senghor d’Alexandrie, l’Agence Universitaire de la Francophonie….
L’Assemblée parlementaire de la Francophonie et la Conférence des ministres de l’Education des pays ayant le français en partage…. sont considérées comme des organes consultatifs
.
Repères

 On compte 220 millions  de francophones dans le monde. 60 % ont moins de 30 ans. Le français est la 9 ème langue la plus parlée sur la planète terre.
 En 1961, la RDC  est co –fondatrice de l’AUPELF, mais aussi  co-fondatrice de l’APF. Notre pays est le second état membre de l’OIF en terme de superficie après le Canada. .
 Au plan politique, l’OIF rapproche la RDC avec 2 membres de G8, 14 membres  de l’UE….
 Pour Didier Mwewa, la DGF  joue le rôle de conseiller du gouvernement sur la Francophonie. Ils vont s’efforcer d’ici l’année prochaine de renforcer de manière quantitative et qualitative la participation de la RDC aux programmes de l’OIF.
 La DGF est une structure nationale en charge du suivi, de la coordination et de la promotion des actions de la Francophonie en RDC.
 Visiblement ravis d’avoir enrichi leurs connaissances sur tout ce qui concerne la francophonie, les hôtes de la DGF sont rentrés chez eux les têtes bien pleines..

Jean- Pierre Nkutu  

LEAVE A REPLY

*