France : Mende gagne son procès contre un «combattant»

0
153
Une première dans les relations judiciaires entre Paris et Kinshasa :
Un « combattant », auteur d’injures et de menaces téléphoniques anonymes contre le Ministre congolais Lambert Mende, condamné par le tribunal de Grande Instance de Paris.
Il y a quelques mois, un inconnu s’amusait à insulter et menacer régulièrement de mort par des appels téléphoniques et messages SMS anonymes le Ministre congolais de la Communication et Médias, Lambert Mende Omalanga.
Contacté par le Ministre, l’Ambassade de la RDC à Paris a chargé un de ses avocats de déposer une plainte contre inconnu en bonne et due forme auprès du Parquet de Paris. L’enquête menée par la Police française a permis d’établir que l’auteur desdits appels et messages était un certain Monsieur François Tshiakala, un Congolais vivant en France, qui a été cité à comparaître dans l’affaire « Ministère Public contre Tshiakala » mardi 28 février dernier à 9 heures au Tribunal de Grande Instance de Paris.
Alors que dans sa déposition initiale devant la Police, le prévenu François Tshiakala avait justifié ses agissements par des motifs politiques, à l’audience, il a tenté maladroitement d’en donner partiellement un sens « passionnel », affirmant que le différend entre le Ministre congolais et lui trouverait son origine dans un problème de mœurs. Cette contradiction flagrante a énervé autant le Ministère Public que la Présidente des céans.
Acculé, Tshiakala a fini par reconnaître avoir agi en tant que « combattant » et « résistant » contre le pouvoir en place à Kinshasa, tout en niant avoir proféré des menaces de mort à l’encontre du Ministre.
          L’avocat du Ministre Lambert Mende a pour sa part soutenu que les faits, constants et établis, étaient graves, notamment au vu du statut de la victime de ce harcèlement téléphonique.
Après débats et délibérations, François Tshiakala a été reconnu coupable d’appels téléphoniques malveillants et condamné pour cette raison, à une peine d’emprisonnement de 3 mois avec sursis et à verser à la partie civile (Ministre Lambert Mende) une somme de Mille (1.000) Euros à titre des dommages-intérêts.
          Après le prononcé du jugement, la Présidente du Tribunal de Grande Instance de Paris a prévenu François Tshiakala qu’en cas de réitération de ses agissements envers le Ministre, il subirait une condamnation à une peine d’emprisonnement ferme sans autre forme de procédure.
          Le Ministre Lambert Mende qui s’est félicité de cette décision a chargé son avocat ainsi que l’Ambassadeur de RDC à Paris de reverser les 1.000 euros de ses dommages-intérêts à une œuvre de bienfaisance active dans la communauté congolaise de France.
                                                               (FIN)