FPI : les cadavres ont été identifiés

0
329

FPI-1Le vent de transparence qui vient de souffler sur la gestion du Fonds de promotion de l’industrie, vient de révéler l’identité des cadavres débusqués par une Commission parlementaire d’enquête dans les placards du Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI). Malgré le huis clos qui a entouré les débats autour du dossier, les noms des présumés coupables ont finalement fuité et alimentent désormais les discussions au sein
de la population.

Pour la petite histoire, on rappelera qu’à la suite de l’interpellation de l’administrateur – directeur général du FPI à
l’Assemblée nationale, à l’initiative du député Likinda Bolom’elenge, Constantin Mbengele Thamuk avait défendu sa gestion avec becs et ongles, signalant que les seuls problèmes qu’il rencontre le sont avec certaines qui se sont abondamment approvisionnées en cash et qui refusent de rembourser les crédits reçus. Le vrai problème c’est que derrière ces entreprises, il y a des ministres, des députés et des mandataires publics qui usent aujourd’hui de leurs parcelles de pouvoir pour ne pas être inquiétés.

On se rappelle qu’il y a un peu plus d’un an, lorsque le FPI avait diffusé dans les médias la liste des débiteurs indélicats, la foudre s’était abattue sur ses dirigeants  aussitôt accusés de vouloir déstabiliser certains membres de la majorité au pouvoir. La question était de savoir si c’est la majorité qui avait sollicité les crédits querellés ou des individus qui doivent assumer leurs pleines responsabilités.

En mettant sur pied une Commission d’enquête chargée de faire la lumière sur ces détournements des fonds publics, le Bureau de l’Assemblée Nationale –que préside du reste le Secrétaire général de la Majorité présidentielle- a voulu couper l’herbe sous les pieds de tous ceux qui voulaient utiliser leurs fonctions pour distiller la peur et ne jamais rembourser.

La commission parlementaire d’enquête composée de 19 membres a ainsi mené des des investigations approfondies sur la gestion du FPI. Dans sorapport daté du 14 novembre 2015 et déposé sur la table du bureau de l’Assemblée nationale, la Commission a confirmé les faits portés à sa connaissance et établi les responsabilités.  Il a fallu attendre près de 7 mois pour que ce rapport d’enquête soit débattu à huis clos.
Maintenant que les fossoyeurs de l’économie sont connus, on est en droit d’attendre l’ouverture de l’instruction judiciaire en vue de permettre au FPI de rentrer dans ses droits. Ci-dessous, les noms des entreprises évoqués dans le rapport d’enquête.

En ce qui concerne le ministre de l’Industrie, Germain Kambinga, le
rapport parlementaire relève qu’il lui a été accordé deux subventions,
la première de 300.000 dollars américains, la seconde 250.000 dollars
américains pour appuyer le Forum national du développement de
l’industrie et du redressement productif «  Fonadir » et la campagne
dénommée «  consommons les produits made in Congo ».
Les 23 projets dont les promoteurs ont été auditionnés par la commission sont:
1.      Ets CARTONNERIE DU CONGO représentés par Mme MAKE A NZUZI Justine,
contrat de prêt n°922;,
2.      TRADEXIM S.P.R.L. représentée par Mme Christine VAN DER HAEGEN,
contrat de prêt n°873 .
3.      MEDIA PRINT S.P.R.L. représentée par. Georges JACOFIDES, contrat de
prêt n0892 ;
4.      AFRICAN FOOOS représentée par monsieur PREM KARKERA, contrats de
prêt n0559 et n° 743-,
5.      CONGO STORE et DOVER COSMETIC représentée par monsieur CHATOO
SAFDAR contrats de prêt n0561 et n° 839 ;
6.      Ets M.KT représentés par monsieur BITETE BOPE contrat de prêt no,670 ;
7. Entreprise YSSAS ODE représentée par monsieur SASSY MABIALA,
contrat de prêt n°732
8. Etablissements BAHÂTI TRADDING CONSTRUCT représentés par madame
BAHATI MUNYANGE Christine, contrat de prêt n°815;
9. CIDI SPRL représentée par monsieur FADEL SALAH ZAIDAN, contrat de
prêt n0782 ;
10. Ets BELCO représentés par monsieur MOUSSA ZABAD, contrat de prêt n°711;
11. Ets TLM (Tout le Monde) appartenant à madame KAPINGA BAMBILA et
représentés par messieurs LUBOYA KAPUNGUDI Fredy et TSHIEBUA Hyppo,
contrat de prêt n°583;
12. Société FINESSE S.P.R.L. représentée par madame BULAPE MIKOBI
Lylie, contrat de prêt n0746 ;
13. Ets ESCOTERMI représentés par madame Mimie KASOBO MBENGI, contrat
de prêt n0749.
14. Ets Finances Press Group représentés par monsieur KIN-KYE MULUMBA
Tryphon, contrat de prêt n0641 ;
15. Ets AGRO PAST KAMENA représentés par monsieur NGOYI MUKENA Aimé,
contrat de prêt n0673;
16. Ets CEMKA représentés par monsieur MBUYU KABANGO Célestin, contrat
de prêt n0859;
17. Ets MAISON KARIBU représentés par monsieur BASENGEZI Norbert,
contrat de prêt n0899 ;
18. COGEB S.P.R.L. représentée par monsieur MOPONDI MALOKA John, contrat n0700;
19. Ets KIMBA DAVINA, représentés par madame TSHIMPAKA Véro, contrat
de prêt n0615;
20. Société RUCAF S.P.R.L., représentée par monsieur RWAKABUBA
NSABABERA, contrat de prêt n°685 ;
21. Ets LA PROBITE représentés par monsieur CHIRIBAGULA MURHABAZI,
contrat de prêt n0650;
22. ABUNDANCE ECOLOGY représentée par monsieur KOKONYANGI Joseph,
contrat de prêtn0625 ;
23. Société ITRAC S.P.R.L. représentée par monsieur BOSEKOTA W’ATSHIA
Léopold, Administrateur-Gérant, contrat de prêt n°591.