FOSSE COMMUNE DE MALUKU : Le Parti Travailliste pour la sécurisation du site

0
45

L’affaire de la fosse commune de Maluku où plusieurs centaines des personnes ont été enterrées, continue à défrayer la chronique à Kinshasa.

Emboitant  le pas aux forces politiques de l’opposition, aux activistes de la société civile et la communauté internationale, le Parti Travailliste exige la mise en place d’une commission internationale qui devra  associer des ONG des Droits de l’homme en vue de faire toute la lumière.

En attendant, le parti de Steve Mbikayi demande que soit instituée une équipe mixte composée de la police nationale, de la Monusco pour sécuriser cette fosse commune jusqu’à l’aboutissement de cette enquête.

Au cours d’une matinée politique organisée le vendredi 10 avril 2015, le président du PT se dit indigné par  cette affaire macabre qui fait de la RDC, un pays  qui viole les droits de l’homme.

Il a souligné à l’intention du vice –premier ministre en charge de l’intérieur qu’un indigent n’est pas un sous- homme dont le cadavre ne mérite ni respect, ni considération.

            Ce député de l’opposition estime que ce membre de gouvernement a l’obligation de rendre compte via la représentation nationale afin de fixer l’opinion tant nationale qu’internationale sur cette drôle affaire.

            Faisant d’une pierre deux coups, le président du parti Travailliste a annoncé officiellement la restructuration de  son parti en perspective des élections de 2016-

2015.

            Ainsi, le PT a un nouveau secrétaire général en la personne de Camy Kalele.

            Ce dernier sera secondé par deux secrétaires généraux adjoints. Il s’agit du prof Kalala, chargés des relations avec les autres partis politiques et Me Kayembe Ilunga qui s’occupera de l’organisation.

ERIC WEMBA