Fosse commune de Maluku : grande marche de l’UDPS le vendredi 24 avril 2015

0
283

conferenceudpsL’Union Pour la Démocratie et le Progrès (UDPS) a choisie la date du 24 avril , marquant  l’avènement de la démocratie qui a couronné sa lutte contre le régime dictatorial de Mobutu déclenchée par la lettre historique des  13 parlementaires historique    pour descendre dans la rue dans une marche pacifique pour protester contre les violations massives des droits humains ( massacres , fosse commune de Maluku…)

Dans une lettre adressée au gouverneur de la ville, André Kimbuta, le même lundi, le Secrétaire général de l’UDPS, Bruno Mavungu, a informé l’autorité urbaine de l’itinéraire que prendra cette manifestation publique.

Le rassemblement débutera sur place Victoire pour chuter à la MONUSCO où un mémo sera remis au représentant du Secrétaire General de l’ONU, Martin Köbber   avec copie pour information à l’Union Africaine et à l’Union Européenne.

Cette manifestation de la première force de l’opposition constitue un test de démocratie pour le pouvoir de Kinshasa pendant que la loi sur les manifestations publiques initiée par le député national Delly Sessanga est en gestation au niveau de l’Assemblée nationale.

Cette nouvelle loi comme l’ancienne loi maintient le régime de l’information et non de l’autorisation.

Il faut noter qu’au cours d’un point de presse, l’UDPS par la bouche de son Secrétaire Général a joint sa voix à celle des autres forces de l’opposition, de la communauté internationale et des ONG des droits de l’homme pour exiger une enquête internationale pour faire la lumière sur cette drôle d’affaire de fosse commune de Maluku  et toutes les autres disparitions.

On rappelle que le président national de l’UDPS a élevé la voix pour appeler une prise de conscience universelle afin que la vérité soit  connue sur ce qui s’est réellement passé à Maluku.                                                       

ERIC WEMBA  

    

FOSSE COMMUNE DE MALUKU ET D’AUTRES FOSSES COMMUNES

  1. Indignée et horrifiée par la découve~d’une fosse commune contenant plus de 400 corps de nos compatriotes, l’UDPS a posé dans sa déclaration du 06 avril plusieurs questionnements, condamné le crime et exigé la mise en place d’une commission d’enquête internationale indépendante afin de faire la lumière sur cette affaire.
  2. L’UDPS se réjouit d’être rejointe dans cette quête d’une commission d’enquête internationale indépendante par la société civile congolaise, par des acteurs politiques nationaux et même par une frange importante de la communauté internationale dont la Monusco ainsi que le Gouvernement Belge et l’Union Européenne.
  3. Alors qu’on n’avait pas fini de parler. de la fosse commune de Maluku, l’opinion a été surprise par les propos tenus par M. Robert LUZOLANU, Ministre Provincial de Kinshasa banalisant les faits et révélant l’existence d’autres fosses communes dans lesquelles ont été enterrés 524 de nos compatriotes en 2014 respectivement 83 compatriotes le 02 avril, 343 le 08 juin et 98 le 21 décembre
  4. Nous nous souvenons que jusqu’à ce jour, le corps de Fidèle BAZANA n’a jamais été retrouvé, que nous n’avons pas de nouvelle de celui d’Armand TUNGULU, que nous n’avons pas de nouvelle des compatriotes disparus à l’occasion des élections de 20 Il ou à l’occasion d’autres manifestations publiques pacifiques, il y a lieu de dire qu’il y a dans ce pays beaucoup d’autres fosses communes.
  5. En effet, qu’a-t-on fait des corps des membres de Bundu Dia Kongo ? Que sont devenus les officiers de l’Equateur enlevés du camp Tshatshi ?
  6. Parlant de la fosse commune de Maluku, l’opinion a raison de supposer qu’il s’agirait des victimes de l’opération LlKOFI ou des victimes des journées folles de janvier 2015.
  7. Mais déjà des langues se délient pour parler des compatriotes refoulés de Brazzaville et qui auraient été soustraits de leurs familles et dont on est sans nouvelle depuis.
  8. L’UDPS exige qu’une commission d’enquête internationale indépendante fasse toute la lumière sur toutes ces disparitions et toutes ces fosses communes, celle de Maluku et les tiers. Et d’autres divulgués par M. LUZOLANU dont les lieux doivent être déterminés. Les ONG congolaises de défense des droits humains, Human Rights Watch, Amnesty International et la Monusco doivent être membres de la commission.
  9. Tout le peuple congolais doit s’unir et se mobiliser comme un seul homme pour rendre hommage à ces compatriotes mais aussi exiger que toute la vérité soit connue et que les auteurs de ces crimes subissent la rigueur de la loi.
  10. A cet effet l’UDPS organisera le samedi 18 avril 2015 un rassemblement à la 10ème Rue Limete à partir de 13 heures, une grande marche le vendredi 24 avril 2015 pour dénoncer ces crimes et exiger la mise en place d’une commission d’enquête internationale indépendante qui devra faire toute la lumière sur cette affaire.
  11. Le peuple congolais tout entier est prié de répondre à l’appel de son leader son Excellence Etienne TSHISEKEDI de se mobiliser pour dénoncer cette industrie de la mort.

Fait à Kinshasa,

le 13 avril 2015

Bruno Mavungu Puati

Secrétaire Général

Kinshasa, le 13/04/2015

Concerne : Organisation d’une marche pacifique le vendredi 24 avril 2015

                                   A Monsieur le Gouverneur                                                de la Ville de Kinshasa

                                      à Kinshasa

Monsieur le Gouverneur,

 J’ai l’honneur de me conformer aux dispositions de l’article  26 de la Constitution pour vous informer que notre Parti organise une marche pacifique le 24 Avril 2015.

But de la marche:

-Commémorer le 25ème anniversaire du déclenchement du processus de démocratisation dans notre pays. Et dénoncer le recul dudit processus caractérisé notamment par des violations graves et massives des droits humains (massacres, fosses communes …..).

Itinéraire:

– Rond-point de la Victoire (lieu de rassemblement) -.Avenue Kasa-Vubu-.. Boulevard du 30 Juin -Gare centrale-Avenue des aviateurs-Monusco où un mémo sera remis au représentant spécial du Secrétaire Général de l’ONU (point de chute)

Veuillez agréer, Monsieur le Gouverneur, l’assurance de ma parfaite considération.

Le Secrétaire Général

 

Bruno Mavungu

Copies :

– Monusco

–  Union Africaine

– Union Européenne