Forum des leaders de la société civile de la RD Congo : Antoinette N’Samba, nouvelle coordinatrice nationale

0
66

Les animateurs du Forum des Leaders de la société civile de la RDC (FL-SC/RDC) ont organisé, le vendredi 25 avril 2014 à Notre-Dame de Fatima, une conférence de presse afin d’éclairer l’opinion sur l’actualité au sein de cette structure regroupant une cinquantaine d’organisations non gouvernementales. Le point culminant de cette rencontre a été la présentation de la nouvelle coordination nationale du FL-SC/RDC conduite par Mme Antoinette N’Samba.

En effet, ont-ils indiqué, face au déviationnisme qui commençait à s’installer dans cette plate-forme où la recherché effrénée du pouvoir guidait les actions, une démarche pour sauver le Forum des leaders a été entreprise et s’est soldé par la tenue d’une assemblée générale laquelle a décidé la suspension des camarades Alikane, Jean Tunda et Bernard Botula. « Nous nous étions écartés de notre objectif initial, aucun projet social, aucun projet de travail, que de l’événementiel et la recherche du pouvoir. Ainsi, nous avons décidé de ne plus laisser pourrir la situation en écartant l’ancien comité… » a indiqué la nouvelle coordinatrice, Antoinette N’Samba.

Par ailleurs, ses collaborateurs à la tribune ont fait noter que les choses vont désormais changer au sein de FL-SC/RDC. Car jadis, depuis sa création même, la structure n’a vécu que selon la volonté d’un seul individu en la personne de Bernard Botula qui en était facilitateur. « En lui seul, il représentait tous les 4 organes de l’organisation(le conseil national, le comité de pilotage, la facilitation et la coordination), mettant et démettant les membres de leurs fonctions comme il l’entendait. Le camarade Bonganga Freddy, notre premier coordonnateur national, a été chassé par deux fois et avait décidé de partir pour ne plus continuer à subir l’humiliation. Et la liste est longue… », ont-ils appuyé.

Décidée à redorer l’image de la plate-forme et porter haut la voix de la Société civile, Antoinette N’Samba a indiqué à la presse qu’elle va demeurer dans la ligne droite de la mission assignée au FL-SC/RDC : lutter pour l’amélioration de la qualité de vie du peuple congolais et militer pour la participation citoyenne aux réalisations du pouvoir public.

            A la tête d’une ONG de protection de l’environnement dénommée « Mabele », créée le 26 janvier 2010 en France par des Congolais de la diaspora, Antoinette N’samba, a déclaré s’être engagée dans la lutte pour l’amélioration des conditions humaines face au danger du réchauffement climatique. D’où l’optique d’aider la ville de Kinshasa à administrer ses déchets et à gérer une politique intégrée partant de la production, la collecte, l’évacuation, le traitement et la revalorisation des immondices. « l’ONG Mabele médite sérieusement la gestion des immondices. Il s’agit, en résumé, d’une collecte primaire de porte à porte qui concernera quelques communes  dont Barumbu, Kalamu, Kasa-Vubu, Kimbanseke, Kinshasa, Kisenso, Lingwala, Masina, Matete et Ndjili, etc. » a-t-elle déclaré.

             D’après Antoinette N’samba, cette action aura un impact considérable en contribuant à la restauration de l’esthétique ; à la réduction de l’apport de la population atmosphérique ; de rendre le sol productif en permanence ; ravitailler en permanence la nappe phréatique en eau d’infiltration ; régénérer la végétation ; réduire des vecteurs des maladies et des nuisances.

            Sur le plan socio-économique, le projet permettra la réduction des maladies liées à l’état de l’environnement ; de la pauvreté ; l’augmentation des revenus ; l’implication des acteurs économiques dans le processus de gestion des déchets ; l’auto-prise en charge du projet etc.

Tshieke Bukasa

LEAVE A REPLY

*