Le Forum de l’étudiant africain à Kinshasa

0
412

20150723092739Plate-forme d’informations sur les études au Maroc, Edu Maroc a planché, hier lundi 18 juillet 2016, face à la presse à l’hôtel Béatrice à Gombe, au sujet du « Forum de l’étudiant africain ». Session qui va se tenir du 25 au 26 juillet 2016, elle s’adresse essentiellement aux diplômés d’Etat (bacheliers) et étudiants congolais désirant se former au Maroc. « Il s’agit d’une occasion de rencontrer les plus prestigieuses universités et grandes écoles
marocaines qui seront au rendez-vous pour informer et conseiller les visiteurs autour de tout ce qui concerne les études au Maroc : filières, conditions d’accès, diplômes, inscription, visas, démarches administratives, logement et coût des études » a précisé Fatim Zahra,
directrice du forum de l’étudiant africain.
En effet, a indiqué cette citoyenne marocaine en séjour à Kinshasa,
après le succès de deux premières éditions de la Caravane Edu Maroc,
qui a sillonné en 2014 et 2015 le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Gabon
et le Congo Brazzaville, la 3ème édition fait escale pour la première
fois dans la capitale congolaise. « Des concours et des entretiens de
sélection seront organisés par les établissements participants pour
permettre aux jeunes et leurs parents de procéder aux inscriptions sur
place, et leur épargner la longueur et la complexité des procédures de
sélection et d’inscription… », a-t-elle fait noter.

Au nom de la Chambre de Commerce Nationale de la RD Congo (CCN RDC),
partenaire d’Edu Maroc dans ce projet, son vice-président Jules
Kabongo a témoigné de la qualité de la formation dispensée dans le
royaume chérifien. « Notre appel à la maitrise des connaissances ne
concerne pas que les plus jeunes, mais aussi les personnes adultes,
car on ne cesse pas d’apprendre parce qu’on a un diplôme ! Ne dit-on
pas que quand on n’apprend plus on régresse ? » s’est-il interrogé.
Pour lui, le Forum de l’étudiant africain est non seulement une
vitrine continentale de l’offre marocaine aux pays frères africains en
matière d’enseignement supérieur et professionnel, mais aussi une
occasion inouïe pour favoriser les rencontres et échanges entre les
professionnels et décideurs locaux et marocains en vue d’approfondir
la coopération bilatérale et d’identifier les opportunités de
développement pour les opérateurs du secteur éducatif.
Structure présidée par Mike Tambwe, la CCN RDC, forte  de son
expérience dans le domaine d’éducation et surtout d’accompagnement des
élèves, diplômés et étudiants congolais dans leurs choix d’études et
carrières, sert de pont pour la concrétisation de ce partenariat
RDC-Maroc.
Face à certaines interrogations de la presse liées à la sécurité de
jeunes congolais qui sont inscrits dans des universités marocaines,
les deux orateurs, Jules Kabongo et Fatim Zahra, ont déclaré tout haut
que la sécurité est un point d’honneur du gouvernement et du roi
marocain. Ces derniers, affirment-ils, mettent toujours les bouchées
doubles pour garantir la paix et la sécurité sur l’ensemble du
royaume.
Il convient de noter que cette conférence de presse a été rehaussée
de la présence de l’ambassadeur du Maroc en RDC, Ghessani Idrissi
Hamid.
Tshieke Bukasa