Forests Monitor prêt avec ses propositions

0
26

Retenue par le ministère de l’Environnement, de la conservation de la nature et du tourisme depuis le 23 janvier 2009 pour concevoir les modes de gestion des forêts communautaires locales, l’ONG Forests Monitor a fait part à la société civile, aux bailleurs des fonds et aux représentants de quelques ministères nationaux et provinciaux des conclusions qu’elle va transmettre au gouvernement. C’était lors de l’atelier organisé au Cepas du mercredi 2 au jeudi 3 juin 2010.

« Cet atelier est une rencontre de fin de phase sur les modes de gestion des forêts des communautés locales. Nous sommes arrivés à la conception d’un modèle de forêt communautaire. Si le modèle est mis en application effectivement, il peut ramener des revenus aux communautés locales. Il permettra à des communautés locales qui peuvent être un clan, une famille et un village de demander et d’acquérir un titre forestier. Il les aidera à avoir des projets locaux à des fins commerciales ou à créer des écoles », a déclaré à la presse Albert Barume, directeur de Forests Monitor.

«La réflexion sur l’opérationnalisation de la foresterie communautaire avec tous les acteurs a été un succès et il ressort de cet atelier que trois documents, à savoir le décret sur l’attribution des forêts aux communautés locales, l’arrêté sur cette matière et la sous- politique de foresterie sont nécessaires pour la poursuite de ce travail », a dit à la presse Théophile Gata, directeur adjoint du projet de forêts des communautés locales de Forest Monitor. Ces textes garantiront les droits fondamentaux des communautés locales et des peuples autochtones.

Pour le directeur adjoint du projet de forêts des communautés locales de Forest Monitor, la seconde phase consistera à la publication de ces textes. « Dès que le ministère aura décidé de publier ces textes le processus va commencer », a-t-il conclu.

En clôturant cet atelier, Frédéric Djengo Bosulu, chef de service gestion forestière et coordonnateur du projet de foresterie communautaire, a remercié tout le monde pour les efforts fournis et a indiqué que l’étape pour la concrétisation de cet atelier sur terrain sera la plus difficile. Il a ensuite dit que l’on attend le décret d’attribution des forêts aux communautés locales. Il a signalé que le document a déjà été discuté à la base et a été trouvé valable.

Rappelons que le projet Modes de gestion des forêts communautaires locales (Forcol) est fondé sur le fait que les forêts communautaires n’ont jamais existé dans l’histoire de la Rd Congo en tant que modèle reconnu dans la législation. Son but est de contribuer à la conception d’un modèle innovateur capable de libérer le potentiel de la foresterie communautaire dans un pays aussi vaste et diversifié que la Rd Congo.

Le projet Forcol a été conçu et est exécuté par l’ONG Forests Monitor pour le compte du gouvernement de la Rd Congo en collaboration directe avec le ministère de l’Environnement, de la conservation de la nature et du tourisme

Jean- René Bompolonga

LEAVE A REPLY

*