Force neutre : la Monusco non concernée

0
33

 «La Monusco n’est pas impliquée dans la venue de la Force neutre internationale en République Démocratique du Congo», a déclaré le porte-parole de la Monusco, Madnodje Mounoubai, en réponse à une question lors de la conférence de presse hebdomadaire des Nations Unies du mercredi 18 juillet 2012. Il ne considère pas la venue de cette force neutre comme un désaveu pour la Monusco parce que selon lui, «le gouvernement congolais reconnaît le travail que la Monusco a mené sur le terrain pour maintenir la paix en RD Congo».
Rappelons que la venue de cette force neutre internationale en Rd Congo découle d’une recommandation prise lors du dernier sommet de l’Union Africaine à Addis-Abeba(Ethiopie). Ce sommet a abordé certains conflits dans les pays africains comme en Rd Congo et au Mali.

  S’agissant de la situation sécuritaire dans l’est du pays, selon certaines sources onusiennes, quelques éléments du Mouvement du 23 mars (M 23) continuent de semer le trouble dans le territoire de Rutshuru malgré les efforts fournis par la force de la Monusco.  D’après certains confrères, le M23 commencerait même à changer les noms de certaines localités a l’Est du pays. Pour le porte-parole de la Monusco, la mission onusienne n’est pas au courant de cette information.
 La Monusco dément les accusations du Mouvement du 23 mars selon lesquelles elle bombarderait les habitants de Rutshuru et Bunagana  la République Démocratique du Congo. Pour le porte-parole militaire de la Monusco, le commandant Thibaut De Lacoste, la mission onusienne a fait une simple petite démonstration de force destinée à faire comprendre au M23 qu’il ne lui est pas permis d’insécuriser d’autres  localités à l’Est du pays.


 Sur le même registre, la situation sécuritaire a été jugée stable, mais imprévisible en Province Orientale. La force de la Monusco et les Forces armées de la Rd Congo (FARDC) ont poursuivi dans la région de Dungu, leurs opérations conjointes dénommées «Bienvenue à la paix» et «Chuma Ngumi» (poing d’acier), dans le but de faciliter la reddition volontaire des éléments de l’Armée de Résistance du Seigneur (LRA), et de sécuriser la région. A cet effet, dans le cadre de la même opération, le 12 juillet 2012, la force de la Monusco a mené une patrouille aérienne au-dessus de la région d’Aba, située près de la frontière avec le Sud-Soudan, en vue d’évaluer la situation sécuritaire.
 La situation du Front de Résistance Patriotique de l’Ituri (FRPI) est demeurée inchangée en Ituri. L’opération de sensibilisation « Eagle Claw» (les Serres de l’aigle) menée conjointement par la force de la Monusco et les FARDC au Sud du territoire d’Irumu s’est normalement poursuivie la semaine dernière.


BANNY MAYIFUILA 

LEAVE A REPLY

*