Fonds pour l’inclusion financière en RDC : Déogracias Mutombo lance le FPM SA

0
103

banque-centrale-bccActeur  important du secteur financier dans notre pays, le Fonds pour l’inclusion financière en RDC (FPM) est désormais plus autonome, grâce au démarrage des activités du FPM SA, depuis le jeudi 2 juillet 2015. A l’occasion d’une cérémonie solennelle présidée par le gouverneur de la Banque Centrale du Congo(BCC), le directeur général du FPM, Jean-Claude Thetika a rappelé à l’assistance qu’au départ, entre 2007 et 2010, il ne s’agissait que d’un programme visant précisément la réduction de la pauvreté via les très petites entreprises. Puis le FPM ASBL est né en 2010. Durant trois  années, il s’est occupé spécifiquement de l’assistance technique. Enfin, en juin 2014, il y a eu une structure dédiée au financement : le FPM SA.

En clair, après avoir renforcé la capacité des petites entreprises, il est désormais envisagé de leur accorder le financement nécessaire à leur développement. 2015 sera l’année opérationnelle du FPM SA, avec les premiers financements.

Structure ayant déjà tenu son premier conseil d’administration et déposé son dossier d’agrément auprès de la Banque Centrale du Congo (BCC), grâce au FPM, nouveau-né dans le secteur financier, la RDC dispose pour la première fois d’un fonds d’investissement par lequel les banques, les institutions de micro-finance et coopératives d’épargne pourront se refinancer au lieu de recourir à l’aide et aux prêts des partenaires au développement. D’ailleurs son cabinet conseil, en l’occurrence le CEO INCOFIN, est convaincu que le FPM pourra jouer le rôle de plate-forme pour les financements internationaux en faveur des institutions financières de la RDC.

Pour sa part, le gouverneur de la BCC, Déogracias Mutombo, a fait noter que cette nouvelle société montre combien le pays a évolué après 14 années de croissance économique ininterrompue. « Il est important aujourd’hui de mettre tout en œuvre pour en assurer les effets sur la population. Le FPM pourra jouer un rôle important dans le développement du secteur financier avec son approche pragmatique d’autant plus qu’il s’observe un déficit de bons projets » a-t-il observé, tout en soulignant que l’entrepreneuriat local pourra bénéficier ainsi des financements destinés à cette seconde branche du FPM.

Il convient de noter qu’avec seulement la structure ASBL du Fonds pour l’inclusion financière de la RDC (FPM) spécialisée davantage dans l’assistance technique, il était difficile de développer le financement. Le FPM a pu mettre sur pied sa deuxième filiale, le FPM SA, qui est une société dotée d’une forme juridique privée et sera dirigée par un directeur général, en la personne de Carlos Kalambay. Ce dernier, qui a profité de la cérémonie pour présenter les autres membres de son équipe, a d’ores et déjà annoncé sa volonté de faire travailler en synergie les deux structures, c’est-à-dire la partie financement et la partie assistance technique. « D’ailleurs, nous partageons les mêmes bureaux, la même vision et une mission complémentaire » a-t-il lancé.

Tshieke Bukasa