Fondation «Sasa» : 10 ans aux services des vulnérables

0
85
Organisation non gouvernementale de développement visant l’amélioration, la promotion, la protection, l’assistance des populations en difficulté et la lutte contre toutes formes d’exclusion, la Fondation SASA a célébré, le dimanche 26 août 2012, ses dix ans d’existence en la salle de fêtes Bibi Plays à Kalamu. Moment de réjouissance et surtout de réflexion, cet événement a permis aux animateurs de cette structure de réaffirmer tout haut leur foi en la «générosité» en s’appuyant sur la philosophie familiale «dia ye yindula mpangi» (mange et pense aussi à ton frère, à ta sœur).
En effet, a rappelé son fondateur, l’abbé Sébastien Sasa Nganomo Babisayone, cet établissement d’utilité publique continue à demeurer débout au fil des années car solidement enraciné dans les principes qui guident ses actions. Ceux-ci sont : le respect de la vie et de l’autre, le service et la disponibilité ; et l’éthique. Philosophe, théologien, missiologue, prêtre et collaborateur à la Radio-Vatican, Sébastien Sasa a mobilisé, depuis les années 90’, ses énergies, ses forces, sa pensée et tout son être, pour mettre sur pied la Fondation Sasa afin de servir les populations qui souffrent.
Ainsi, dans le lot des réalisations, la Fondation Sasa a déjà doté des élèves, étudiants et orphelins des bourses d’études, des trousses scolaires constitués des cahiers, des kits uniformes, de chaussures, etc. Concernant l’encadrement des jeunes désœuvrés, ceux-ci ont bénéficié d’une formation complète et pratique en construction sur chantier (maçonnerie, carrelage, peinture, menuiserie, etc.)
 
Projetant la construction d’un Centre culturel pour jeunes dans la ville de Kikwit, la Fondation Sasa a d’ores et déjà pris de nombreux contacts avec des partenaires italiens de la ville de Naples. A cet effet, souligne-t-on, un jumelage entre des jeunes de Kikwit et de Portici a été concrétisé après un forum d’échanges culturels. Il convient de souligner que les champs d’action de la Fondation Sasa s’étendent de la formation à l’éducation, en passant par la santé, la culture, la communication, l’urbanisme et le développement durable. Présidé actuellement par Richard Sasa Adinse, la Fondation a pris, sous son autorité, de nombreux contacts avec des partenaires locaux et organismes internationaux afin de relever les défis des objectifs qu’elle s’est assignés. 
 
Tshieke Bukasa

LEAVE A REPLY

*