Fonction Publique : le ministre Kibala satisfait du bilan 2013

0
91

jean-claude_kibalaLe ministre de la Fonction Publique, Jean-Claude KIBALA, a passé en revue les grands axes qui ont marqué cette année 2013 dans son secteur. Le samedi 22 février 2014 à son bureau de travail, il a martelé que l’année 2013 était celle des réalisations pour son ministère.

En effet, à l’en croire, 2013 restera à jamais gravé dans les annales de ce ministère avec la tenue des élections syndicales, absentes dans plus d’une vingtaine d’années, afin de permettre aux fonctionnaires de l’Etat d’élire leurs propres délégués syndicaux, et surtout mettre fin à la crise de légitimité au sein de l’administration publique. « Certes beaucoup n’y croyaient pas du tout, mais cela est plus que réel aujourd’hui sous l’égide du Premier ministre…».

Afin de raffermir davantage les liens entre les deux capitales les plus proches du monde, Kinshasa et Brazzaville, dans le domaine de l’administration, Jean Claude KIBALA et Guy Brice Parfait Kolelas, avaient signé un mémo d’entente qui a abouti à la signature de la Charte africaine sur les principes et valeurs de l’administration publique.

Dans le but d’hisser plus haut l’étendard de la RD Congo, le ministre KIBALA avait également pris part à la conférence internationale sur la prise en compte des voix des citoyens à Washington.

Il sied de noter que plusieurs formations ont été initiées, notamment auprès des directeurs chefs de services et aussi la signature de l’ordonnance portant nomination d’un directeur ainsi que de son adjoint afin de  matérialiser le projet de l’Ecole nationale d’Administration (ENA).

Le ministre KIBALA a rappelé la vulgarisation de la décentralisation administrative en RDC. Cette opération avait pour objectif de favoriser un meilleur développement des populations en leur expliquant les grands piliers de la stratégie révisée de la réforme de l’administration publique.

 Et pour rationnaliser le cadre juridique et organique qui régit le secteur en RDC, le ministre a d’abord exposé puis défendu deux projets de loi organique qui fixent l’organisation et le fonctionnement des services publics du pouvoir central, des provinces ainsi que des entités territoriales décentralisées.

Afin de redynamiser et pérenniser les mécanismes de coordination et pilotage institutionnel de la réforme de l’administration publique, deux structures ont été mises sur pieds. Il s’agit du comité de pilotage et de coordination de la modernisation de l’Administration publique (CPMAP) et la cellule de la mise en œuvre de la réforme de l’administration publique (CMRAP).

            Soucieux de l’amélioration des conditions de travail des agents et fonctionnaires de l’Etat, il a lancé officiellement les travaux de réhabilitation du bâtiment de la Fonction publique.

L’année 2013 a été également riche avec la poursuite et l’achèvement du recensement biométrique dans toutes les provinces du pays.

            Dans le souci de promouvoir l’éthique et la déontologie et la lutte contre les antivaleurs, Jean Claude KIBALA avait opté pour la tenue des journées de sensibilisation sur les bonnes pratiques de gouvernances.

                                                                                                                      Melba Muzola

LEAVE A REPLY

*