Félix Tshisekedi accuse la MP  de prendre le dialogue en otage

1
539

 

Félix TshisekediArrivé hier en début de soirée à Kinshasa, Félix Tshisekedi, Secrétaire national de l’UDPS chargé des Relations Extérieures, s’est aussitôt confié à la presse dans les installations de l’aéroport international de N’Djili. D’emblée, il a accusé la Majorité Présidentielle, qui soutient le Facilitateur Kodjo dans son passage en force vers un Dialogue non inclusif, de vouloir prendre ce forum en otage. Il a martelé que le Rassemblement des Forces Politiques et Sociales Acquises au Changement ne pourrait participer à un Dialogue convoqué dans l’esprit de l’ordonnance du Chef de l’Etat.

A ce stade, a-t-il indiqué, il ne peut y voir dialogue entre Congolais car plusieurs préalables posés par l’Opposition réunie autour d’Etienne Tshisekedi (respect de la Résolution 2277, respect de la Constitution, libération des prisonniers politiques et détenus d’opinions, réouverture des médias fermés) ne sont toujours pas remplis.

Félix Tshisekedi a également rappelé que la récusation d’Edem Kodjo par le Rassemblement est sans appel. Par conséquent, l’Union Africaine devrait prendre ses responsabilités en lui désignant un successeur neutre et crédible.

Par ailleurs, le Secrétaire National aux Relations Extérieurs a déploré les menaces du ministre de la Justice à l’endroit de Moïse Katumbi, condamné de manière cavalière par la justice et qui ne peut faire l’objet d’une quelconque arrestation parce que cette décision judiciaire injuste est frappée d’opposition.

                                                            Eric Wemba

1 COMMENT

  1. Fallait bien s’y attendre !
    Eh bien ! Comme vous avez compris; que cela ne s’arrête pas à une simple dénonciation. Trouvez les voies et moyens pour résoudre le dilemme. C’est ça la politique !

Comments are closed.