Fausse convocation de l’ANR : un député de l’Opposition pris la main dans le sac

0
113

Adrien PHOBA va-t-il connaître le sort peu enviable de ses collègues Adolphe ONUSUMBA  et MUHINDO Nzangi du MSR aujourd’hui condamnés à une peine de douze mois de servitude pénale ? Tout peut lui arriver car le dossier judiciaire à sa charge renferme des éléments d’une gravité manifeste sur le plan de la sécurité intérieure de l’Etat. Cela, du fait d’avoir recouru à un ami d’enfance et d’école pour lui procurer une fausse convocation de l’Agence Nationale des Renseignements dans le but, avait-il dit, d’accélérer des démarches administratives pour le retour de son épouse au pays.

 Le nommé LUZOLO Séraphin, non autrement identifié lors de son instruction devant les agents de l’ANR, d’abord à Matadi vers le début de ce mois et enfin la semaine dernière à Kinshasa où il a été transféré, se présente comme un ami d’enfance du député Adrien PHOBA et a déclaré sur procès-verbal : « au début du mois de septembre, j’ai reçu un coup de fil de l’honorable PHOBA sollicitant mon concours pour l’obtention d’une convocation de l’ANR en faveur de son épouse en vue de lui faciliter son retour au pays. L’honorable m’a rassuré avoir déjà pris des contacts utiles avec le chef de poste de l’ANR de la commune de Nzadi à Boma, mon rôle étant tout simplement de m’y rendre pour retirer la dite convocation, m’a-t-il dit toujours au téléphone.»

M. Séraphin LUZOLO s’est donc rendu à un Cyber Café, le lieu du rendez-vous lui indiqué par le chef de poste de l’ANR de la Commune de Nzadi. Une fois le marché conclu et la dite convocation en poche, Séraphin LUZOLO a été malheureusement surpris et interpellé par des agents des services de sécurité juste au moment où il se dirigeait vers une agence  pour expédier ledit document à son ami d’enfance PHOBA. Conduit manu militari au poste, l’infortuné a subi des interrogatoires en règle et c’est en ce moment-là qu’il a réalisé avoir été piégé. Il est passé aux aveux avant d’être transféré à Kinshasa dès lors que les agents ont retrouvé dans ses poches le fameux document compromettant. Dans lequel le nom de Mme Elise MBEMBA Ngombi, épouse de l’honorable Adrien PHOBA, était mentionné comme  avoir été convoquée à l’ANR. Alors qu’il est établi que l’honorable PHOBA séjourne actuellement à Bruxelles en compagnie de sa femme et de tous ses enfants.

Que cherche le député de Boma Adrien PHOBA ? s’interrogent les agents de l’ANR, qui voudraient pousser plus loin les investigations afin de connaître les véritables mobiles de cette opération et pourquoi pas remonter toute la filière jusqu’aux commanditaires qui se cacheraient ici au pays ou en Europe. Adrien PHOBA n’étant peut-être que l’arbre qui cache la forêt.

F.M.

LEAVE A REPLY

*