Fatshivit : prolongations hier à Bunia

0
289

Contrairement à son calendrier initial, le couple Félix Tshisekedi-Kamerhe n’a pu épuiser son agenda fort chargé dans la ville de Bunia, où les deux leaders sont arrivés le dimanche 09 décembre, en provenance d’Isiro, dans la province du Haut-Uélé.

Après leur meeting qui s’est terminé tard dans la soirée, au cours
duquel ils ont pris l’engagement d’éradiquer l’insécurité, de rétablir
l’Etat de droit, de reconstruire les infrastructures de base, de
donner du travail aux Congolais, de relancer l’agriculture, de mener
une lutte sans merci contre la corruption et l’impunité, ils ont
consacré la journée d’hier lundi 10 décembre à une interminable série
de contacts, audiences, échanges et autres activités avec les
différentes couches sociales de la population de Bunia.
Candidat à la présidentielle, Félix Tshisekedi a privilégié une
campagne de proximité avec le peuple afin de mieux saisir ses attentes
et de mieux faire passer son propre message. Au regard des
sollicitations sans nombre dont il était l’objet, point n’est besoin
de douter de l’intérêt que manifestent des concitoyens du Congo
profond pour le message du vrai changement qu’il leur apporte.
En complément au tour de table des présidents de l’UDPS et de l’UNC,
leurs épouses, Denise Tshisekedi et Hamida Kamerhe, se sont aussi
investies dans les contacts avec les couches déshéritées de la
population de Bunia. Leur instinct de mères les a naturellement
aiguillées vers la maternité de l’hôpital général de cette ville et un
orphelinat, où elles ont réconforté leurs consœurs qui venaient
d’accoucher d’une part et, d’autre part des déplacés internes devenus
apatrides dans leur propre pays.
Sauf imprévu, la prochaine étape de la campagne électorale de
Fatshivit pourrait être la ville de Kisangani, avant de mettre le cap
vers Lubumbashi et Kalemie.
Kimp

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •