Facilitation du dialogue : la Dynamique salue la position de l’UA

0
210

olengambwaLe communiqué de l’Union Africaine du 4 juillet 2016 en rapport avec la mise en place d’un « Groupe de soutien » à la mise en œuvre de la Résolution 2277 du Conseil de Sécurité des Nations Unies, datée du 30 mars 2016, a reçu un écho favorable dans le camp de l’opposition.

Les membres de la Dynamique ont noté avec satisfaction le fait que ce Groupe de Soutien au Dialogue a accepté de mener des consultations avec toutes les parties prenantes en vue de l’application intégrale de la Résolution 2277.

Dans son communiqué du 9 juillet 2016 signé par son modérateur par intérim, Joseph Olenghankoy, la Dynamique rappelle que la mission du Groupe de Soutien consiste à soutenir la mise œuvre effective de la résolution 2277, en vue de consolider la paix, la démocratie et l’Etat de droit en RDC par l’organisation des élections présidentielle et législatives nationales dans les délais constitutionnels.

Ils ont martelé, une fois de plus que, conformément à la Constitution, le deuxième et dernier mandat de Joseph Kabila expire le 19 décembre 2016 à minuit, et qu’aucune prolongation n’est possible.

Enfin, les sociétaires de la Dynamique exigent la libération immédiate des prisonniers politiques et d’opinions, l’abandon des poursuites judicaires et des tracasseries fiscales, administratives et policières arbitraires contre dleaders de l’opposition ainsi que des
membres de la société civile.

Bien avant la lecture de ce communiqué au siège des Fonus, Olenghankoy
a appelé tous les acteurs de l’opposition à l’unité pour débloquer le
processus électoral.
Il a exhorté ses pairs l’opposition de tempérer leurs ambitions
politiques et de rejoindre le grand « Rassemblement  pour la défense
des valeurs de la République », mis sur pied depuis le Conclave de
Genval, afin de maximiser les chances de gagner le combat du respect
de la Constitution et de l’alternance au sommet de l’Etat, le 19
décembre 2016.
Olenghankoy en a profité pour demander aux populations congolaises de
prendre une part active au meeting du 31 juillet 2016 et des actions
futures à mener aussi bien à Kinshasa que sur l’ensemble du territoire
national.
EW