Face à l’avancée du M23 : Matata Ponyo : «l’intégrité du territoire national n’est pas négociable »

0
18

 

C’est un MATATA Mponyo Mapon d’un air grave, triste mais déterminé qui s’est présenté hier devant la presse tant nationale qu’internationale pour présenter la situation qui prévaut dans la province du Nord Kivu après la prise de la ville de Goma par les terroristes du M23 soutenus par le Rwanda et l’Ouganda. Devant certains de ses ministres présents à Kinshasa, le Premier Ministre et chef du Gouvernement de la République a lu la déclaration ci-dessous en insistant sur certains points importants. M. Augustin MATATA Mponyo a particulièrement dénoncé le déplacement massif des populations poussées à l’errance par cette situation de guerre injuste commanditée par deux pays voisins. Une situation qui accroit les peines et atrocités infligées essentiellement aux femmes et enfants dans cette partie du territoire national.

            Pour le Premier ministre, l’agression est avérée et établie suite aux informations fournies par les sources indépendantes et jugées crédibles par le Conseil de Sécurité et l’Union Européenne. Comme feu le Général De GAULE en 1940, MATATA Mponyo a déclaré la voix grave que : «Nous avons perdu une bataille mais pas la guerre et que la victoire nous appartient. C’est la volonté de tous les Congolais». Tout en saluant la mémoire de ceux des vaillants soldats morts sur le champ de bataille, le Premier ministre a lancé un appel à tous les congolais pour cultiver l’esprit du sacrifice, du patriotisme et de l’unité face à cette agression du pays par le Rwanda. La souveraineté et l’intégrité  de notre territoire ne sont pas négociables, a-t-il rappelé. 

            Il a salué l’élan de solidarité affirmée par l’Union Européenne, les Etats-Unis d’Amérique, la Belgique, la France et le Conseil de Sécurité des Nations Unies.

F.M.

Communiqué officiel du gouvernement

          En accord avec le Président de la République, le Gouvernement déplore la situation catastrophique qui se déroule dans la Ville de Goma dans la Province du Nord-Kivu. Laquelle situation a provoqué une fois de plus le déplacement massif des populations, les poussant à l’errance, accroissant les peines et atrocités tant décriées mais qui continuent d’être infligées essentiellement aux femmes et enfants dans cette partie du territoire national, et bien d’autres atteintes massives aux Droits de l’Homme, à la suite des visées connues du mouvement du M23, ouvertement soutenu par l’Armée régulière de la République du Rwanda.

          Cette situation est rapportée aussi bien par les informations des sources indépendantes, jugées crédibles à plusieurs reprises par le Conseil de Sécurité, et par l’Union Européenne.

L’agression est donc établie.

Le Gouvernement réaffirme aux populations de Goma et de l’ensemble de la Province du Nord-Kivu qu’il est de coeur avec elles pendant cette période de dures épreuves.

          Le Gouvernement rassure la population que nous avons certes perdu une bataille, mais pas la guerre, et que la victoire nous appartient. C’est la volonté de tous les congolais.

          Le Gouvernement salue la mémoire de nos intrépides soldats qui ont versé leur sang sous le drapeau, et présente à leurs familles respectives ses sentiments de compassion. La Nation toute entière leur restera reconnaissante.

          Plus que jamais la Patrie doit être soudée pour préserver la souveraineté et l’intégrité territoriale de notre pays, du reste non négociable. Et cela exige de nous tous congolaises et congolais, toute tendance politique confondue, sacrifice, patriotisme et unité.

          Par conséquent, nous devons redoubler des efforts pour travailler durement afin de soutenir et accélérer le processus de réforme des services de sécurité initiée par le Chef de I’Etat, pour bâtir une armée forte et républicaine ainsi qu’une police professionnelle, capables de sécuriser à jamais nos frontières et nos populations.

          Le Gouvernement réaffirme son engagement à poursuivre ses efforts pour réformer l’ensemble des secteurs de la vie nationale du pays pour reculer les frontières de la pauvreté, et améliorer les conditions de vie et de sécurité de l’ensemble de la population.

          Le Gouvernement est déterminé et ne ménage aucun effort à tout mettre en oeuvre pour permettre le rétablissement de la dignité de notre pays et l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire national.

          A cet égard, le Gouvernement salue l’éIan de la solidarité internationale matérialisée notamment par le soutien de la France, des Etats-Unis, de la Belgique, de l’Union Européenne et du Conseil de Sécurité des Nations Unies.

Fait à Kinshasa, le 21 novembre 2012

  Matata Ponyo Mapon

LEAVE A REPLY

*