Exposition à la Commission européenne: Les « Masques du Congo » orphelins à Bruxelles

0
36

Le coup d’envoi de l’exposition «  Masques du Congo » a été donné, le 30 août dernier, au siège de la Commission européenne à Bruxelles. D’après les échos  en notre possession, la manifestation semble accrocher plus d’un public visiteur et des membres de la Commission européenne à Bruxelles. Surtout que la thématique de l’exposition suscite bien de curiosités : « Message du cœur d’Afrique ». D’où pour les analystes politiques, voici l’opportunité à saisir pour la RDC de faire entendre le message attisant  l’intervention en faveur de notre jeune démocratie. Mais, aussi, un atout réel pour améliorer les rapports entre le gouvernement congolais et les Etats européens. Une initiative d’autant plus captivante  que le sommet actuel  de SADC  de Kinshasa sonne un come back sous régional.

           Cependant, à Bruxelles, il y a un triste constat sur terrain. Aucune autorité congolaise sensée accompagner ce lobbying n’est  encore présente à la Commission européenne !  La présence du Président du Parlement congolais, Evariste Boshab, était souhaitée dès le démarrage du projet ainsi qu’une forte délégation de l’autorité de tutelle et de la presse nationale devant relayer les activités y relatives. A l’instar du Festival « Yambi » en 2007 où étaient présents : l’ancien président de l’Assemblée Nationale, Vital Kamhere et du Senat, Kengo Wa Ndondo ainsi que la 1ère Dame de la République, Olive Kabila, voici une seconde chance à saisir pour la visibilité  sur base des 5 chantiers de la reconstruction de la République.

          A dire vrai, la valeur et à la dimension de l’événement en valent la peine pour la visibilité du Congo sur l’échiquier international. Ce serait vraiment dommage que le pavillon congolais flotte durant un mois sans capitaliser ces acquis tant culturels que politiques.

Le nerf de la bataille

            A Kinshasa, il semble que la délégation tarde  à s’envoler parce que les moyens financiers tardent à être débloqués. A y voir de près, cette histoire bien rocambolesque risque de ternir la fierté nationale bazardée pour une modique somme équivalente à 350.000 dollars us ! Sont attendus à Bruxelles, une délégation composée de : 5 membres du Comité organisateur (Asbl Proficeta) ; 15 artistes, 5 membres de l’équipe technique ; 4 députés nationaux, 4 notoriétés culturelles ; 3 membres du Cabinet de la Culture et des arts ; 1 membre du ministère de la presse et 10 journalistes de la presse écrite et audiovisuelle devant relayer les échos de Bruxelles.

            Mais, selon les derniers échos, la presse semble être ghettoïsée par le ministère de tutelle alors qu’elle est sous son autorité à tous points de vue pour la représentation nationale! Question : n’est ce pas les associations privées de football (Mazembe, Vita, Dcmp, Lupopo…) qui représentent l’Etat congolais lors des championnats internationaux ? C’est l’image de marque de la culture congolaise qui est en jeu et non celle d’un Etat voisin… !

            Il est alors impérieux que ce beau monde arrive nécessairement avant le jour J du vernissage fixé au 10 septembre prochain. L’événement devant se clôturer le 25 septembre 2009.

Eddy Kabeya

LEAVE A REPLY

*