Examen d’Etat : relance de la «Revue de l’Inspecteur»

0
367

Le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP), Maker Mwangu Famba, a parrainé la cérémonie de relance de la «Revue de l’Inspecteur de l’Enseignement» qui était couplée à la réception par l’inspection de l’Epsp de 50 ordinateurs et la remise aux provinces éducationnelles des malles d’items des examens hors session de la session de l’Examen d’Etat 2011. Tout s’est déroulé jeudi 7 avril 2011, dans l’enceinte de l’ITI/Gombe, dans la commune du même nom. Il convient de rappeler que les épreuves hors session comprennent de l’Examen d’Etat contiennent trois étapes : la dissertation, les épreuves orales et la pratique professionnelle. Prenant la parole à cette occasion, le ministre de l’Epsp a félicité l’Inspection générale de l’Epsp pour ce dynamisme que le secteur est en train de vivre. Il pense que la «Revue de l’Inspecteur de l’Enseignement» est un document important poue l’information des participants à l’Examen d’Etat et de leurs familles.

S’adressant directement aux inspecteurs, il leur a demandé de faire des réflexions pour que l’Education devienne réellement un chantier comme le veut le Président de la République. Pour ce faire, il a recommandé que le calendrier de la Session 2011 de l’Examen d’Etat soit scrupuleusement respecté car, dit-il, «si nous voulons améliorer davantage la qualité de notre enseignement, il nous faut l’implication de tout le monde – en commençant évidemment par celle de tous les inspecteurs – et avoir en mains les manuels scolaires. C’est pour cette raison que le gouvernement s’est investi pour mettre à la portée des enseignants et des élèves des manuels scolaires gratuits».

Trois événements significatifs pour l’Enseignement

L’Inspecteur général de l’Epsp, Michel Djamba Kaombe, a circonscrit le cadre de la manifestation. Il s’agissait en réalité de trois événements qui s’inscrivent en lettres d’or dans les annales de l’Inspection de l’Epsp est la relance de la Revue de l’Inspecteur ; une revue appelée à servir de support à la formation et à l’information. Il a constaté que cette fonction a été remplie avec brio pendant toute la durée de sa parution. Mais une période d’hibernation provoquée par la crise économique avait mis un terme à sa parution. Le second événement décrit par l’Inspecteur général de l’Epsp est la dotation par le gouvernement de 50 ordinateurs portables pour le renforcement des capacités des inspecteurs de l’Administration centrale et pour accroître la performance du Centre National de correction. Il a pour ce faire remercié le Chef de l’Etat, initiateur du Chantier éducation, pilier de quatre autres chantiers de la République.

Pour terminer,  il a épinglé le troisième et dernier  événement qui concerne l’annonce de la  fin des travaux relatifs à la production et à la mise en malles des épreuves hors-session 2011 aussi bien pour les cycles longs que pour les cycles professionnels. Le temps fort de cette étape est marqué, précise-t-il encore, par la remise officielle des clés et des  malles contenant ces épreuves aux inspecteurs principaux des trente provinces éducationnelles. Enfin, l’inspecteur général adjoint, Simon Nsiala Mpasi, en sa qualité de responsable de publication de la revue, a présenté succinctement l’économie des textes à l’ensemble des autorités et invités à cette manifestation.

SAKAZ

LEAVE A REPLY

*