Examen d’Etat 2017 : la 51ème session ordinaire se clôture aujourd’hui

0
100

La session ordinaire de la 51ème édition de l’Examen d’Etat (ou Examen d’Etat 2017) se clôture aujourd’hui, 22 juin 2017, par la passation de l’épreuve sur la connaissance de la Langue française ; après que les candidats subi successivement, depuis le premier jour, c’est-à-dire le 19 juin 2017, celles sur la maîtrise de la Culture générale, des Matières de l’option choisie et des Sciences. Quatre jours durant lesquels, ces apprenants finalistes du secondaire (et aussi ceux du cycle court professionnel) ont pu se mesurer – dans une émulation voulue saine à tout prix – aux exigences imposées par l’Inspection générale de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel (EPSP), pour décrocher un « Diplôme d’Etat », nécessaire pour se lancer dans les études supérieures ou simplement dans la vie
professionnelle.

La clôture de cette session de l’Examen d’Etat est aussi une occasion
saisie par les autorités congolaises, particulièrement kinoises, pour
prévenir certains dérèglements dans le comportement des élèves
finalistes. L’expérience du passé montre que ces derniers n’hésitent
point, à la sortie des salles d’examen, à se livrer à un étalage de
mauvais comportements : ils dérèglent négativement leur comportement ;
déchirent les uniformes ; abusent des boissons alcoolisés et parfois
même du sexe ; roulent à tombeau ouvert sur les routes en provoquant
des accidents et en insécurisant les paisibles individus, etc. Parmi
les mesures prises par la police figurent l’arrestation et la sanction
de toute personne prise en flagrant délit de mauvais comportement,
particulièrement si l’incriminé est en uniforme scolaire ; ce qui
constitue en plus une circonstance aggravante. Par ailleurs, des
chauffeurs de véhicules qui se laisseront tenter par la vitesse et la
mauvaise conduite sur les routes avec des élèves finalistes seront
également sanctionnés.
Il convient de rappeler que cette édition de l’Examen d’Etat 2017 qui
s’achève aujourd’hui et qui a regroupé un total de 632.710 candidats
dans 1.844 centres d’examen à travers tout le pays, verra ses
résultats publiés, comme il est désormais devenu habituel, dans une
quinzaine de jours. A cause des troubles la province du Kasaï Central
aura une session spéciale du 18 au 21 juillet 2017. Cette 51ème
session a été lancée par le Premier ministre, Bruno Tshibala Nzenze,
le 19 juin 2017, à partir de la Province du Kongo Central, précisément
dans la ville de Mbanza Ngungu. Pour bien préparer l’arrivée du
Premier ministre dans cette ville, le ministre de l’EPSP, Gaston
Musemena était arrivé la veille du lancement – le dimanche 18 juin
2017 et avait inspecté le C.S. Mwenze A Velela,  prévu comme centre
d’examen et site du lancement.
SAKAZ