Examen d’Etat 2015 : les résultats attendus le 15 juillet 2015

0
1763

EXETATLes résultats de la 49ème session ordinaire de l’Examen d’Etat sont attendus pour au plus tard le 15 juillet 2015. Le Quotidien de l’Avenue Lukusa a obtenu cette précision en consultant ses sources auprès de l’Inspection générale de l’EPSP. Celle-ci reste formelle : il n’y a aucune raison pour qu’elle déçoive les attentes de la hiérarchie qui veut que la correction et la publication des résultats respectent le timing fixé pour ce faire. D’autant plus, a-t-elle renchéri, que le gouvernement a consenti des sacrifices pour que toutes les étapes jonchant le processus de cet examen – allant de la composition des items à la publication des résultats, en transitant par la passation et la correction – se déroule dans le délai imparti. Et le Ministre en charge de l’Enseignement primaire, Secondaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté (EPS/INC), Maker Mwangu Famba, est particulièrement sensible et exigeant sur ce délai.

Lorsqu’il a procédé, le jeudi 25 juin 2015, à la clôture de cette session, il a eu pour souci de tranquilliser aussi bien les candidats finalistes dans les salles d’examen que leurs parents. Aux uns, il a souhaité une bonne réussite et aux autres, il a assuré que tout était mis en œuvre pour un bon déroulement des épreuves, de la correction à la publication. Thérèse Olenga, ministre provinciale qui l’accompagnait dans la visite des centres d’examen, a insisté sur la responsabilité des parents lors de la publication des résultats, pour qu’ils dissuadent leurs rejetons d’abimer leurs uniformes – car ils peuvent servir encore aux autres enfants – et de s’adonner à la délinquance et à l’ivrognerie. Il convient de rappeler qu’à cette occasion, la délégation du ministre de l’EPS/INC avait visité trois centres d’examen dont le premier à Kin/Ouest, le second à Kin/Centre et le dernier à Kin/Est. Le ministre avait mis à profit cette occasion pour confirmer la généralisation de la carte biométrique à toutes les provinces pour davantage fiabiliser l’identification des candidats et combattre la fraude sous toutes ses formes.

SAKAZ