Examen d’Etat 2014 : des malles d’items expédiées d’urgence à Kinshasa mais…

1
1216

EXETATLa 48ème session de l’Examen d’Etat  s’est bien déroulée sur l’ensemble de 30 provinces éducationnelles que compte la République Démocratique du Congo (RDC). A ce sujet, on constate un apaisement prudent au sein des services de l’Inspection générale de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (I.G/E.P.S.P.) en charge de l’Evaluation. Prudence parce que malgré que la presque totalité des malles d’items provenant des provinces sont déjà réceptionnées et conservées au Centre de correction de l’Examen d’Etat, à Gombe, pour la correction informatisée, nos sources renseignent que quelques malles manquent à l’appel. La RDC étant un véritable continent, certains aléas de transport – carence des avions, bateaux, véhicules, etc. – ont causé un léger retard à quelques expéditions sur Kinshasa. Les participants à cette session ordinaire de 2014, finalistes du cycle secondaire des humanités, attendent présentement avec impatience les résultats que Maker Mwangu Famba, ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel, a promis pour bientôt, plus précisément dans une quinzaine de jours.

 Pour respecter ce délai, le ministre de l’EPSP et les autorités de l’I.G/E.P.S.P restent vigilants et sont stricts en ce qui concerne l’application des instructions officielles sur la correction, car, disent-ils, celui qui respecte les instructions pèche moins. La célérité dans l’expédition des malles d’items vers les Centre de correction de l’Examen d’Etat reste de mise. C’est le préalable majeur à remplir pour faciliter la publication de tous les résultats d’une option en une seule fois, comme l’a promis le ministre de tutelle. Une stratégie adoptée pour éviter un stress gênant aux candidats et des parents qui voient les autres candidats d’une même option en possession de leurs résultats, alors qu’eux ignorent encore tout de leur sort. En outre, il convient de noter que les ordinateurs ont été entretenus et les techniciens mobilisés pour éviter des retards qui pourraient provenir de la technique. Ces mesures préventives visent à éviter des contrecoups fâcheux et à satisfaire de bonne heure les attentes des candidats à cette session de l’Examen d’Etat.

En ce qui concerne les trois provinces éducationnelles de Kinshasa – Divisions urbaines de l’EPSP/Kinshasa Ouest ; Est et Centre – tout est fin prêt. Toutes les malles sont déjà consignées au Centre de correction et le processus de correction est déjà enclenché, à la grande satisfaction de l’Inspection générale de l’Epsp.

SAKAZ 

1 COMMENT

  1. salut
    nous somme de C.S abbe loya nous avons l’insigne l’honneur de venir au pres de votre bienveillence pour sollicite des ITEMS de l’edition 11-13-14 pour nous le finaliste edition 2015.

LEAVE A REPLY

*