EUSEC RDC invitée d’honneur à Bruxelles

0
43

La République Démocratique du Congo était une des invitées à l’honneur, le samedi 17 mai 2014, à Bruxelles, lors de la 22ème Journée Portes Ouvertes des Institutions européennes tenue à l’Atrium du bâtiment Justus Lipsius qui abritait en ce jour une vingtaine de stands du Service Européen d’Action Extérieure. Cet événément réunissait la plupart des opérations militaires et des missions civiles de gestion de crise de l’Union Européenne dans le monde, donnant ainsi au public l’occasion de découvrir l’ampleur de l’action si précieuse mais souvent méconnue de l’Union européenne dans des zones de crise du monde entier.

            Dans le lot des pays représentés, visiblement depuis l’entrée, se distinguaient les deux missions européennes bien connues des Congolais, EUPOL et EUSEC rehaussée, pour cette dernière, par la présence du Colonel Jean-Louis NURENBERG, Chef de Mission EUSEC RD Congo.

            A en croire des sources locales, plus de 6.000 visiteurs ont défilé dans l’Atrium, alors que près de 500 d’entre eux ont pris le temps de remplir un quizz relatif à la mission EUSEC RD Congo.

            Il convient de noter que la mission EUSEC RD Congo conseille et assiste les autorités de la RDC en matière de réforme du secteur de sécurité volet défense. Active en RDC depuis 2005, EUSEC travaille actuellement et jusqu’au 30 juin 2015 dans trois domaines spécifiques. D’abord, le conseil stratégique au niveau du ministère de la Défense et de l’état-major général des FARDC, y inclus dans les régions militaires, avec une attention particulière pour les sujets du budget et des finances, de la logistique, et le conseil à la direction du Service d’Education Civique, Patriotique et d’Action Sociale, ainsi qu’à l’Inspectorat général.

            Ensuite, la consolidation de l’administration, activité « succès » de la mission, mais aussi domaine de réussite au niveau de l’appropriation des FARDC. On peut retenir la mise en place progressive d’une politique de gestion des ressources humaines, la consolidation de la gestion journalière des militaires, l’appui à l’optimisation du système de paiement des traitements via la bancarisation et la mise en place progressive d’un réseau informatique.

            Enfin, la relance du système de formation de base des cadres de l’armée, autre aspect important du soutien d’EUSEC. Sept écoles de formation de base des cadres sont soutenues par la mission. Deux à Kananga dans le Kasaï Occidental, avec l’appui de la Belgique, l’ACAMIL et l’EADM ; quatre à Kitona au Bas Congo, avec l’appui de la France, l’EFSO, l’EINF, l’EAIE et l’ESS ; et finalement une à Kinshasa, l’ELog,  école en complète réhabilitation.

            Soulignons aussi que la Journée Portes Ouvertes a ainsi été l’occasion de montrer l’implication profonde de l’Union européenne en République Démocratique du Congo, à travers l’action de la mission EUSEC RD Congo au profit des Forces Armées. Les très nombreuses questions et le nombre de visiteurs accueillis au stand de la mission ont montré le vif intérêt du public européen envers la RDC.

Tshieke Bukasa 

LEAVE A REPLY

*