Les Etats-Unis insistent sur l’exécution finale de l’Accord du 31 décembre

1
214
Le drapeau des Etats-Unis d'Amérique. witchofthecity.comDepuis la ville de Goma (Nord-Kivu) où il se trouve, Robert Whitehead, ambassadeur des Etats-Unis en RDC, a rappelé, le samedi 25 février 2017, que le gouvernement américain attend l’application rapide de l’Accord conclu le 31 décembre 2016 entre la majorité présidentielle et une frange de l’opposition congolaise. «La position du gouvernement américain est claire. Nous approuvons l’Accord du 31 décembre. Nous pensons que ça devrait aller jusqu’à l’exécution finale et que la voix du peuple congolais soit écoutée…», a dit le diplomate américain à l’issue d’une rencontre avec le gouverneur Julien Paluku au gouvernorat du Nord-Kivu à Goma.
 
Connaisseur du Congo, il a été professeur bénévole et maître de conférences Fulbright à l’Institut Supérieur Pédagogique de Bukavu. Parlant couramment le français et le roumain, il est resté actif au sein du Département d’État américain et a occupé un poste de chargé d’affaires à Bujumbura, au Burundi.
         En effet, l’ambassadeur Robert E. Whitehead a pris sa retraite en décembre 2015 après une carrière de 33 ans au sein du Département d’État des États-Unis. Au cours de sa dernière affectation, il a été ambassadeur des États-Unis au Togo, avant cela il était chef de mission/Chargé d’Affaires à Khartoum, République du Soudan et premier consul général des États-Unis à Juba au Soudan du Sud.
         Au cours de sa carrière, Whitehead a occupé divers postes dans divers pays africains, dont la Zambie et le Zimbabwe, et il a entrepris des missions de durée variable dans quatre autres pays d’Afrique centrale. Whitehead a également servi en Roumanie, en Guyane et au Belize et a été deux fois directeur du Bureau africain du renseignement et de la recherche et a été inspecteur principal au bureau de l’inspecteur général.
 
Tshieke Bukasa

1 COMMENT

Comments are closed.