ESU : une plateforme contre les violences sexuelles

L’amphithéâtre de l’Institut Supérieur Pédagogique de la Gombe a servi de cadre le lundi 25 novembre 2013 au lancement de 16 jours d’activisme, à la célébration de la journée internationale d’élimination de la violence à l’égard des femmes  et à la sortie officielle d’une plateforme constituée des coordinations estudiantines. Celles-ci, indique-t-on, sont engagées dans la promotion des droits en matière des reproductions et de lutte contre les violences en milieu universitaire en sigle «Pedrevis-asbl ».

 Cette plateforme, qui regroupe plusieurs universités et instituts supérieurs, est chargée de faciliter les échanges entre étudiants en vue d’éradiquer les antivaleurs qui touchent les milieux académiques. La ministre Geneviève Inagosi du Genre, de la Famille et de l’Enfant, le Représentant Adjoint de l’UNFPA, Keita Ohashi,la ministre provinciale de l’Education et Genre, Thérèse Olenga, le Directeur général de l’Institut Supérieur Pédagogique de Gombe, le professeur Matumele Malia étaient présents à la cérémonie.

Prenant la parole pour circonstance, la ministre du Genre, de la Famille et de l’Enfant a rappelé que cette campagne s’étend du 25 novembre au 10 décembre 2013. Elle vise la sensibilisation de la communauté aux violences sexuelles. Elle a relevé que le thème retenu pour cette année, à savoir « De la paix chez soi à la paix dans le monde, défions le militarisme et éliminons les violences faites aux femmes », cadrait parfaitement avec le contexte du pays. D’où, elle a estimé que la recherche d’une paix durable devrait débuter au sein des familles, cellules de base de notre société.

            Elle a confirmé l’option du gouvernement de proposer au Parlement l’amendement du Code de la Famille, en vue d’élaguer les articles qui freinent l’épanouissement de la femme.

Geneviève Inagosi a exhorté la coordination de la plateforme estudiantine à protéger le monde universitaire des antivaleurs afin qu’il redevienne l’espace approprié de promotion du savoir. Le Représentant Adjoint de l’UNFPA, Keita Ohashi a promis le soutien de son institution à cette structure estudiantine.

            Notons que cette plateforme estudiantine est composée des étudiants et estudiantines de l’ISP/Gombe, de l’Isam,  de l’UPN, de l’ISTA, etc.              Melba Muzola

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.





*