ESU : suspension des cours à l’Unikin

0
38

Réunis en assemblée générale extraordinaire afin de réfléchir sur le protocole d’accord signé le 10 avril 2010 entre le gouvernement et l’Association des Professeurs de l’Université de Kinshasa (APUKIN), ces derniers étaient venus nombreux, de tous les coins de Kinshasa afin de revendiquer leurs droits auprès de leur employeur qui est le gouvernement congolais. Ils ont décidé de suspendre les cours et toutes les autres activités académiques. C’était le samedi 02 avril  à l’amphithéâtre de l’Université de Kinshasa (Unikin).

«Nous sommes dans nos droits. Les autres institutions n’ont qu’à prendre leurs responsabilités. Car, nous sommes tous bénéficiaires de tous  les avantages nous octroyés par le gouvernement, à commencer par la prime de 500 $ dollars, en attendant le nouveau barème», a déclaré le professeur Kitombole, président de l’Apukin.

Voici le communiqué de presse de l’APUKIN remis samedi à la presse :

Communiqué de presse n°001/2011

Une semaine après leur dernière Assemblée, les Professeurs de l’Université de Kinshasa viennent, ce jour, de tenir une autre Assemblée Générale afin de réexaminer le degré d’exécution du Protocole d’Accord signé le 10 avril 2010 avec le Gouvernement de la République.
Après débat et considérations et en dépit des appels lancés durant toute la semaine, les Professeurs constatent avec amertume le non respect de certaines clauses du Protocole d’Accord de la part du Gouvernement.
D’abord en ce qui concerne le Statut particulier des professeurs d’université. Alors que le gouvernement s’était engagé à accélérer le processus de sa promulgation, force est de constater qu’une année après et malgré que s’est ouverte la dernière session de cette législature, le texte n’a été ni traité ni déposé au Parlement.

Au sujet de la rémunération mensuelle, les Professeurs continuent de déplorer l’imputation d’une partie de salaire dont ils sont victimes depuis le mois de septembre 2010. Toutes les démarches menées au ministère des Finances se sont avérées vaines.
Face à cette situation et considérant les signes de bonne foi qu’ils n’ont cessé de manifester, les professeurs de l’Université de Kinshasa décident l’arrêt immédiat de toutes les activités académiques.
Les professeurs se retrouveront toutes les 2 semaines aux fins d’évaluation.

Fait à Kinshasa, le 02 avril 2011

Pour l’Assemblée Générale
Prof. Kitombole
Tshovu
Président
Prof. Mbadu Kia Manguedi
Secrétaire Général

LEAVE A REPLY

*