ESU : la livraison des véhicules des professeurs pose problème

0
32

Après la signature du protocole d’accord entre le gouvernement et la société Auto Transport Company (ATC) au sujet de l’achat des véhicules destinés aux professeurs de l’Enseignement supérieur et Universitaire, le dossier ne semblait pas avancer, au point que les professeurs tiennent à connaître la vérité sur son évolution. C’est dans ce cadre qu’il s’est tenu le jeudi 22 septembre 2011, au cabinet du ministre de l’ESU, le Dr Mashako Mamba, une rencontre d’échanges entre toutes les parties concernées.

Au tour de la table, on a noté pour le cabinet, la présence du ministre Mashako Mamba, de la directrice de son cabinet, du conseiller financier, ainsi que du directeur des services généraux. Pour les associations des professeurs, il y avait le président de l’Apukin, le prof Kitombole, le 2ème vice-président et le secrétaire rapporteur. Et pour la société de distribution des véhicules, ATC, on a compté son Administrateur directeur général.
A la suite des pressions et menaces de grève, cette réunion avait pour objectif l’évaluation des mesures d’exécution du contrat de vente à crédit des véhicules destinés aux professeurs.
Le vendredi 23 septembre, l’Apukin a fait au Cedesurk, le point de cette séance de travail au cours de laquelle les professeurs continuaient à se plaindre de la non-associabilité de l’Apukin dans les opérations relatives à l’achat des véhicules, du retard enregistré dans la livraison du premier lot de ces autos aux bénéficiaires et de l’échéancier à convenir pour l’apurement du crédit et de la seconde commande de 900 autres véhicules.

A l’issue de ces négociations, le comité exécutif de l’Apukin a été reconnu comme acheteur de ces véhicules, étant donné qu’il ne s’agissait pas d’un don du gouvernement, mais d’un effort consenti par les enseignants du niveau supérieur et universitaire de se doter des moyens personnels de transport. Le gouvernement n’intervient que pour garantir l’achat de ces véhicules, en offrant certaines facilités, telles que les exonérations et l’obtention des crédits bancaires. Ce sont là les conditions qui vont régir la prochaine commande de 900 véhicules, dont on signale qu’ils sont prêts à être embarqués à Johannesburg pour la RDC. Comme pour rassurer les professeurs, le patron d’ATC s’est engagé à fournir dans le meilleur délai, un premier lot de 500 véhicules. Signalons qu’une Commission ad hoc a été constituée pour étudier le coût global de chaque véhicule comprenant les intérêts du crédit bancaire, ainsi que l’échéancier de l’apurement du crédit.
L’acquisition de ces véhicules, comme il faudrait le souligner, relève de l’un effort collectif de l’Apukin dans la recherche de l’amélioration des conditions de travail des professeurs.

Dorcas Nsomwe

LEAVE A REPLY

*