EPSP : l’Institut de la Gombe «mutilé»

0
69

Ceux qui ont fréquenté l’Institut de la Gombe ne croient pas  leurs yeux quand ils passent par là. L’ex-Athénée de Kalina a perdu toute sa superbe d’antan au point que l’Assemblée nationale en parle aujourd’hui.  
Sur le plan interne, tous les locaux de cet institut ne sont plus à la disposition ni du corps enseignant ni des élèves. Par exemple, les locaux se trouvant dans le hall abritant jadis la salle de cinéma les laboratoires de physique ou de chimie ont été pris en location les uns par des ONG, les autres par certaines structures. Aujourd’hui, les élèves ne sortent plus par le hall, mais prennent directement une allée qui mène à la cour intérieure de l’institut pour quitter l’école.

Les mamans maraîchères avaient occupé à un certain moment la cour de récréation de cet institut et les élèves n’avaient plus le droit d’y accéder.
On ne sait pas par quelle magie, une section pédagogique a vu le jour dans cet institut qui ne dispensait que des enseignements des sections scientifiques et littéraires.
Sur le plan externe, la mutilation de l’ex- Athénée de Kalina est totale.

Un hôtel a été érigé dans l’enceinte de cet institut. Comment le pays est descendu si bas pour faire dresser un hôtel à côté d’une école des enfants.

Une école consulaire turque a été construite à l’intérieur de l’Institut de la Gombe. Or, selon  une pratique internationale, on ne peut pas construire une école consulaire dans l’enceinte d’une école publique. La Rd Congo foule tout aux pieds.
La partie de l’institut abritant la piscine et les autres infrastructures sont occupées par un homme d’affaires et l’Institut ne tire aucun profit de ses propres biens.
Est-ce que l’Institut tire encore des bénéfices de son terrain de football ? La question reste posée. 
Même s’ils ont lamentablement échoué durant cette législature dans leur mission d’élaborer des lois susceptibles d’aider les Congolais à améliorer leur niveau de vie, l’Assemblée nationale et le Sénat ont l’obligation de contraindre le gouvernement à redonner à l’ex- Athénée de Kalina tout son terrain et tout son patrimoine, pour sauver leur blason terni durant cette législature.

JRB

LEAVE A REPLY

*