EPSP : inauguration de la 1ère classe/Internet à énergie solaire

0
107

IMG_0463Le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP), Maker Mwangu Famba, a inauguré la toute première classe Internet à énergie solaire en République Démocratique du Congo. Evénement d’importance – car ayant pour vocation de faciliter l’accès au savoir par internet aux apprenants résidant dans des contrées reculées de la RDC privées de l’énergie électrique – la cérémonie de lancement de ce système innovateur s’est déroulée le vendredi, 07 mars 2014, au sein de l’Ecole primaire d’application de Limete 1 et 2, dans la commune du même nom, ici dans la capitale. A cette occasion, le premier responsable de l’EPSP s’était fait accompagné de ses principaux collaborateurs parmi lesquels on a noté la présence de  Maguy Rwakabuba, vice-ministre de l’EPSP ; du Secrétaire général, de l’Inspecteur général à l’EPSP et de plusieurs partenaires du monde éducatif. Il convient aussi de noter la présence de Boulanger Thierry et Bill Kim, deux responsables de la Samsung/RDC, une société qui appuie le gouvernement dans cette entreprise.

Prenant la parole pour lancer ce processus, Maker Mwangu Famba a expliqué, de prime abord, que notre pays s’est inscrit depuis deux ans dans la voie de la Révolution de la modernité ; un processus de transformation du pays qui passe par l’éducation et l’adaptation à l’évolution technologique qui plonge le monde entier dans la planétisation ou le rapprochement. Selon lui, ce processus implique que la communication, la  conversation, le traitement de l’information voire le dialogue soient assurés dans un délai favorable, et cela, grâce aux « Nouvelles Technologies de l’information et de la communication (NTIC) ». Il a indiqué que c’est cette réalité qui a conduit son ministère à intégrer dans le Programme national d’enseignement du niveau primaire au secondaire, le cours d’informatique, vecteur du numérique qui constitue la force de certains Etats africains. En outre, il n’a pas oublié d’aligner tous ces efforts de modernisation dans le cadre de la Stratégie du développement du sous secteur de l’EPSP, concrétisée actuellement par le Plan Intérimaire de l’Education (P.I.E.) en montrant que son ministère travaillait à l’amélioration de la qualité de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel en vue de disposer à terme des « hommes attendus » en fin de formation, conformes aux profils de qualification requis et capables de trouver facilement un emploi.

Priorité à la formation continue des enseignants et des élèves

La « Classe énergie solaire » est un dispositif comprenant un générateur à énergie solaire ; une connexion internet à haut débit, une vingtaine d’ordinateurs et des accessoires audiovisuels de vidéo-conférence et de télésurveillance. Le ministère de l’EPSP rappelle aussi que la mise sur pied de cette classe est une suite logique du Programme du gouvernement visant l’acquisition des matériels et outils appropriés en vue de la modernisation du système national par la formation à distance des enseignants et l’échange d’informations interscolaires entre différents établissements d’enseignement sur tout le territoire national ; cela sous réserve du respect des conditions suivantes : électricité en permanence, sécurité et nouvelles technologies.

            Par ailleurs, le directeur Biwata, chef de la province éducationnelle EPSP-Kin/Est, a remercié tous les participants à cette cérémonie, notant que c’était là une preuve de l’attachement de tous à ce programme du gouvernement visant la qualité de l’enseignement et la modernité des outils de formation. A la fin de la cérémonie, une visite guidée du container, des ordinateurs et du générateur à énergie solaire servant à cette classe a été organisée.

 

SAKAZ

LEAVE A REPLY

*