EPSP : des dictionnaires de français pour les institutions publiques

2
88

Maker-Mwangu-Ministre-de-lEPSPLe ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (E.P.S.P.), Maker Mwangu famba, a procédé à la distribution des dictionnaires de la langue française aux Institutions publiques. Cette cérémonie officielle qui s’est tenue le lundi 03 février 2014, a eu pour cadre l’Institut Technique Industrielle de la Gombe (I.T.I./Gombe). Elle s’est inscrite dans le cadre des efforts fournis par l’EPSP qui – grâce à la mise à sa disposition d’un lot important de dictionnaires par le Président de la République – se bat pour concrétiser le deuxième volet de la « Stratégie pour le développement de l’Education en RDC ; sous secteur de l’E.P.S.P. » et du « Plan Intérimaire de l’Education (P.I.E.) ». A cette occasion, le Ministre de l’EPSP a de prime abord remercié le Chef de l’action pour cette action visant la maîtrise de la langue française, qui, en fait, est la principale langue d’enseignement dans notre pays.

A ce propos, il a estimé la quantité d’ouvrages mis à sa disposition à 500.000 dictionnaires au total. Ce nombre, a-t-il expliqué, est suffisant pour doter, non seulement toutes les classes de primaire – évaluées par les experts à 300.000 classes – d’un dictionnaire, mais aussi les institutions publiques de cet outil précieux qu’est le dictionnaire de la langue française pour la rédaction des lettres, rapports, motions ou procès-verbaux. Plusieurs représentants d’institutions publiques ont répondu présents à cette manifestation et ont reçu leur quote-part de dictionnaires. Parmi ces institutions publiques, on a cité la Présidence de la République, l’Assemblée nationale, le Senat, la Primature, le Secrétariat général du gouvernement, le Conseil supérieur de la magistrature, l’Assemblée provinciale de Kinshasa, le Gouvernement provincial de Kinshasa, le Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication, etc.

SAKAZ

2 COMMENTS

  1. L’initiative est bonne. Cependant elle serait meilleure si chaque institution publique disposait d’une bibliotheque adequate et appropriee. Et la priorite dans ce cadre reviendrait aux institutions d’enseignements en general.

  2. L’initiative est bonne. Cependant, elle serait meilleure si toutes les institutions publiques disposaient d’une bibliotheque adequate et appropriee. Dans cet ordre d’idee, la priorite serait accordee aux institutions d’ensignements d’une maniere generale.

LEAVE A REPLY

*