EPSP : 602 enseignants décorés des médailles de mérite civique

0
43

Maker-Mwangu-Ministre-de-lEPSPAu total, 602 enseignants, cadres et agents du ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (E.P.S.P.) ont été décorés, le  vendredi 06 septembre 2013, par le Général de Brigade Shulungu Membeso Otoko Jacques Noël, chancelier des Ordres Nationaux. Il a déclaré pour cette décoration 337 médailles en or ; 176 en argent et 89 en bronze. La cérémonie s’est déroulée sur le terrain de football du Shark Club, à l’Institut de la Gombe, devant plusieurs autorités de ce ministère, dont Maker Mwangu Famba et Maguy Rwakabuba, respectivement ministre et vice-ministre de l’EPSP. Prenant la parole à cette occasion, Maker Mwangu a, de prime abord, dit que cette cérémonie constituait une reconnaissance des loyaux et bons services rendus à la nation congolaise par les lauréats, et cela, dans un secteur vital pour la patrie, à savoir l’éducation. Il est revenu à plusieurs reprises sur l’importance accordé à ce secteur non seulement par le Président de la République, mais aussi par le Gouvernement avec la mise en œuvre de la Réforme éducative.

Il a noté que le Chef de l’Etat, en signant le 29 avril 2008, l’ordonnance d’octroi de ces médailles de mérite civique, a exprimé l’attention qu’il porte aux prestations du personnel de l’éducation – et particulièrement à celui de l’EPSP – à qui il a confié la mission stratégique de produire des citoyennes et citoyens congolais patriotes, à la fois agents actifs de la reconstruction et du développement. La Réforme éducative visant un tel résultat est rendue possible aujourd’hui, a-t-il précisé, grâce à l’existence et à l’appropriation par tous les acteurs du secteur éducatif – aussi bien du niveau central que provincial – de deux documents : la Stratégie de reconstruction et de développement de l’EPSP et le Plan intérimaire de l’éducation qui l’accompagne. S’agissant principalement de l’enseignant, le ministère a affirmé qu’il demeurait le pilier professionnel du terrain éducationnel ; et l’octroi de la médaille du mérite civique à sa personne concrétise la mise en œuvre de la politique de revalorisation de son beau métier au sein de la communauté et de la société.

Quelques difficultés avant la décoration

Avant qu’il ne décore les lauréats avec trois catégories de médailles (or, argent et bronze), selon l’ancienneté de chaque agent, le Chancelier des Ordres Nationaux a félicité les heureux élus à cette distinction. Il a expliqué que le retard enregistré dans l’organisation de cette cérémonie – c’est-à-dire, entre l’introduction de la liste des lauréats par le ministère, la signature de l’ordonnance et son organisation – est justifié par quelques difficultés matérielles. Dans le souci d’encourager les enseignants, le Général de Brigade Shulungu Membeto Otoko J.N. a suggéré aux autorités nationales de l’EPSP de ne pas se limiter à Kinshasa, mais d’organiser la même cérémonie pour les enseignants d’autres provinces.

Par ailleurs, les Secrétaires généraux à la Chancellerie des Ordres nationaux et à l’EPSP ont respectivement lu l’ordonnance d’octroi de la Médaille du mérite civique et prononcé le mot d’accueil et de bienvenue, introduisant la cérémonie.

SAKAZ

LEAVE A REPLY

*