EPS/INC : signature d’un accord de partenariat avec World Vision

0
110

IMG_0463Le Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté (EPS/INC), Maker Mwangu Famba et Scott Lout, directeur national et représentant de l’ONG internationale World Vision ont signé hier mardi, 23 février 2016, un accord de partenariat ; voulu dynamique dans le domaine de la Formation et de l’Education à la Nouvelle Citoyenneté pour l’émergence et le développement durable de notre pays. Cette cérémonie a eu pour cadre la salle de réunions du cabinet de l’EPS/INC  à la Gombe. Le partenariat entre les deux parties vise à mettre en œuvre un programme dénommé : « Voix et Action Citoyennes » (VAC) comme approche pour la promotion de l’Initiation à la Nouvelle Citoyenneté en Rd Congo. VAC est une méthode de plaidoyer appliquée au niveau communautaire, développée par World Vision pour promouvoir et transformer positivement le dialogue entre les citoyens (communautés locales), le gouvernement et  les entreprises privées en vue d’améliorer la qualité des services publics qui ont un impact direct sur la vie des communautés (l’éducation, la santé, les infrastructures, etc.).

Avant la signature de l’Accord, le coordinateur de la Cellule Technique de l’INC, Didier Ekwi Anta Dine,  a justifié la nécessité d’un tel partenariat entre les deux institutions. Il a souligné que le Ministère de l’EPS/INC a intérêt à collaborer étroitement avec cette ong car VAC poursuit trois objectifs spécifiques en parfait accord avec la philosophie de l’INC. Elle encourage, responsabilise et mobilise les citoyens et les communautés pour travailler avec le Gouvernement et les entreprises privées en vue d’influencer la qualité et l’efficacité des services sociaux ; elle renforce la démocratie et la participation politique des citoyens et des communautés locales. Enfin, elle promeut la bonne gouvernance locale à travers des actions basées sur les besoins communautaires. L’objectif ultime étant, selon lui, de promouvoir « une nouvelle citoyenneté » orientée vers la culture du dialogue des communautés de base avec le Gouvernement et les prestataires des services sociaux que celle fondée sur la polémique, le recours facile à la violence et la résignation.

A court, moyen et long terme, intégrer le VAC dans l’INC

En faisant l’économie de cet Accord pour les invités, Didier Ekwi a renseigné que les deux parties sont d’accord pour intégrer le programme VAC dans le processus de l’INC ; développer un plan de mise en œuvre du programme VAC en Rd Congo en planifiant ensemble, de manière stratégique et opérationnelle, les actions dudit programme à mener à court, moyen et long terme ; élaborer un budget pour le programme VAC et mettre en place une politique de plaidoyer pour la mobilisation des fonds notamment en évaluant et en quantifiant conjointement le coût financier du programme VAC ; en identifiant les sources potentielles de financement et n développant des stratégies conjointes de mobilisation de ressources financières nécessaires pour la promotion de la Nouvelle Citoyenneté en Rd Congo. Enfin, les deux parties sont d’accord aussi pour renforcer les capacités (éducation citoyennes) du personnel de l’Etat et des communautés, en produisant des modules de formation.

            Il convient de noter que l’Accord précise que le Ministère reste l’acteur principal et le premier responsable dans la conception et la mise en œuvre du programme VAC en Rd Congo. Par ailleurs, le partenaire s’engage à l’accompagner (le gouvernement) dans tout le processus de la conception, de la mise en œuvre et du suivi évaluation.

SAKAZ