Entrepreneurs belges et congolais pour un partage d’expériences

0
19

         P9103048   La représentation économique et commerciale des régions bruxelloise, flamande et wallonne en RDC organise à l’hôtel Memling  depuis le lundi 11 novembre 2013  un séminaire sur les transports et les secteurs connexes à l’intention des entrepreneurs belges et congolais.   Les  industriels belges hôtes vont se rendre  aussi  à Kisangani, Boma, Matadi et Lubumbashi  et bouclent leur séjour en RDC  le 20 novembre 2013. Cette visite est la  suite de celle effectuée en juin 2013 par le ministre  Kalumba en Belgique.

            Prendre connaissance des opérateurs de deux pays  présents à l’appel , rencontres interentreprises … est l’objectif principal assigné à  ce séminaire.

            Etaient hier lundi  au Memling : la ministre bruxelloise des Travaux Publics, Transports, Port de Bruxelles, Brigitte Grouwels, l’ambassadeur belge Latshenko, le ministre des Transports Justin Kalumba…

Une période charnière

Prenant le premier la parole, l’ambassadeur belge  en RDC a fait remarquer que le séjour de ses compatriotes en RDC intervient au moment où les congolais célèbrent le retour de la paix dans leur pays. On espère que cela va amener une ère de prospérité en RDC. Le 11 novembre 2013, jour anniversaire de la fin de la seconde guerre mondiale, a été retenu par le gouvernement congolais pour la signature d’un accord de paix à Kampala.

Et le diplomate belge d’émettre le vœu de voir les autres pays des Grands Lacs se montrer conséquents face aux engagements qu’ils ont pris.

Les industriels belges, a-t-il noté, sont venus à un moment charnière de l’histoire de la RDC, à savoir, la fin des concertations nationales.

            Revenant sur des extraits du  discours de Joseph Kabila  devant le Congrès, il a évoqué la feuille de route du prochain gouvernement.

            Il  a félicité  le Premier Ministre Matata et son équipe pour les réformes entreprises  pendant leur mandat indiquant au passage que tout ne s’est pas bien passé. Il a souhaité que cet élan soit maintenu.

La ministre   Grouwels est revenue sur l’importance  des voies d’eau ou encore du fleuve Congo dans  le développement de la RDC tout en expliquant la nécessité de ne  pas négliger le secteur routier. Elle a fait savoir  que la Belgique a acquis une grande expérience en matière de transport public et est désireuse de la partager avec la RDC.  Bruxelles va augmenter son budget sur ce domaine. Ceci en raison de l’augmentation de la population.

            Bruxelles, a-t-elle affirmé, compte sur le trafic fluvial pour diminuer les nuisances sonores, les embouteillages. Elle a évoqué la possibilité de collaboration entre les animateurs des ports publics de Bruxelles et de Kinshasa.

Justin Kalumba est revenu sur les propos tenus à Bruxelles à l’intention des industriels belges : « Hâtez vous car les opportunités dans le domaine des transports sont intéressantes et illimitées. Mais aussi sur l’importance du domaine des transports qui apparaît comme le dénominateur commun en ce qui concerne d’autres secteurs. Les données géographiques, démographiques de la RDC sont les paramètres qui démontrent  la nécessité d’accroître les investissements   sur ce secteur.

            Il a parlé du climat des affaires qui s’est nettement amélioré, de la création du guichet unique … censées permettre aux entrepreneurs d’investir en RDC.

 Jean-Pierre Nkutu

LEAVE A REPLY

*