Enrôlement : le Grand Kasaï enfin à jour

0
82

La Commission Électorale Nationale Indépendante vient de clôturer les opérations d’identification et d’enrôlement des électeurs sur l’ensemble du territoire national. Son président, Corneille Nangaa Yobeluoo, l’a annoncé lors de la conférence de presse qu’il a animée le mercredi 31 janvier 2018. Il a souligné, à cette occasion, que la dernière phase d’enrôlement concernait les provinces du Kasaï, du Kasaï Central ainsi que les territoires de Luilu et Kamiji, dans la province de Lomami. 

 Selon les statistiques livrées par le président de la centrale électorale, le nombre total de personnes enrôlées s’est élevé à 46.021.454 à la date du 29 janvier 2018, dont 24 231 197 hommes et 21.790.257 femmes. Cela représente un taux de réalisation de 111,9% par rapport aux électeurs attendus.

            Corneille Nangaa a indiqué qu’il s’agit là de données brutes, qui seront soumises à la centralisation et au traitement en vue de consolider le fichier électoral, de manière à assurer le principe de l’unicité de chaque électeur.

             Après  la révision du fichier électoral dans le Kasaï, le Kasaï Central et une partie du Lomami, l’enrôlement des électeurs peut être considéré comme totalement terminé dans toutes les provinces du pays. Mais, conformément aux procédures, les centres ayant distribué des jetons, bien que fermés au public, continueront à recevoir les requérants porteurs desdits jetons. On signale que dans la province du Kasaï, 660 jetons son encore détenus par des candidats à l’enrôlement tandis qu’au Kasaï Central, on compte 1389 jetons. 

 

 Spécificités du traitement du fichier

 

            Pour le traitement et la consolidation des données, la CENI utilisera le système automatique d’Identification biométrique nommé AFIS / ABIS.  Ce logiciel a comme fonctionnalités la détection automatique des doublons potentiels; la comparaison des ’’empreintes digitales’’ et des ‘’photographies’’  à partir de la base de données des électeurs;  et enfin, la confirmation visuelle ou non des doublons détectés (adjudication).

            Interrogé au sujet des machines à voter, le président de la CENI a soutenu que leur acquisition est très avantageuse pour le pays, puisque leur achat a permis d’économiser une centaine de millions de dollars américains par rapport au coût des trois élections couplées (présidentielle, législatives nationales et provinciales), estimé à 550 millions de dollars américains.

            Parlant des contraintes sécuritaires, le président de la Ceni a rappelé que c’est à cause du phénomène Kamuina Nsapu dans l’espace Kasaï que quatre Centres d’inscription ouverts en bonne et due forme dans le territoire de Kamonia n’ont reçu aucun électeur, à la suite de la désertion totale de deux groupements leurs habitants, qui ont trouvé refuge dans des familles d’accueil dans les groupements environnants, où ils se sont fait enrôler. 

 

        Dorcas NSOMUE