Enfin, le 14ème Sommet des Chefs d’Etat et des Gouvernements en 2012 à Kinshasa

0
24

La coopération internationale et régionale de la RDC marque des points. Elle vient d’obtenir l’organisation du 14ème Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernements de la Francophonie de 2012 à Kinshasa. Le communiqué de presse atteste que c’est « à l’issue de la longue séance de travail que le Ministre congolais Raymond Tshibanda N’tungamulongo a eue, jeudi 15 juillet 2010 à Paris, en France, avec le Secrétaire Général de l’Organisation Internationale de la Francophonie(OIF), Abdou Diouf, ancien  Président du Sénégal, qu’a été confirmée la volonté du pays de Joseph Kabila Kabange d’accueilli la soixantaine des Chefs d’Etat et de Gouvernements de l’espace francophone en 2012 » Le Ministre Raymond Tshibanda avait dans sa suite.

            Didier Mwewa, Délégué général de la RDC à la Francophonie ainsi que d’autres membres de son cabinet. Cette mission de Paris constitue déjà le début des préparatifs. Le ministre congolais compte poursuivre prochainement les entretiens avec d’autres Etats et gouvernements francophones. A commencer par la Suisse qui accueille en octobre prochain à Montreux le 13ème Sommet. Raymond Tshibanda envisage un entretien avec son homologue  Suisse, Calmy Rey.

   Pour cause, explique-t-il, à l’issue de son audience avec le Président Abdou Diouf : « la RDC  a été retenue par le dernier Sommet de l’OIF à Québec pour accueillir le Sommet de la Francophonie en 2012. Il est donc normal qu’à deux ans de ces importantes échéances que nous entamions des discussions avec le Secrétariat Général de la Francophonie afin de nous mettre d’accord sur une procédure efficace pour qu’en 2012, nous ayions un Sommet qui fasse avancer la cause de la Francophonie dans le monde. »

            Selon Raymond Tshibanda, en organisant le Sommet de 2012, la RDC ne voudrait pas seulement s’assurer d’une visibilité internationale, mais surtout renforcer les liens de solidarité  pour le développement des Etats membres et  le bien-être des populations. Intervenant sur les ondes d’Africa 24, une chaîne internationale, Raymond Tshibanda a souligné que ca sera une grande première en Afrique Centrale. « Cette partie du continent noir regorge pourtant d’un grand nombre des populations francophones et qu’il était grand temps de corriger cette lacune grâce à ce Sommet de la RDC, 2ème pays francophone du Monde par l’étendue avec ses 2.345 .000 Kilomètres carrés et première du point de vue démographique avec ses 65 millions d’habitants. »

            Face à l’inquiétude sécuritaire après le retrait progressif des troupes de la Monuc devenue Monusco, Raymond Tshibanda rassure : « La RDC vit aujourd’hui en paix non seulement à l’intérieur de ses frontières mais aussi en paix avec tous ses voisins. La situation sécuritaire est stabilisée sur l’ensemble du pays, y compris dans les 2 Kivu où il ya certes encore quelques poches isolées d’escarmouches aux conséquences pas toujours réjouissantes. »

            A propos des festivités du Cinquantenaire de l’indépendance congolaise, le numéro un du ministère de la Coopération Internationale et Régionale a précisé : « Cette commémoration  a été un moment propice pour faire une évaluation de l’évolution du pays depuis 1960, un moment important pour se projeter dans l’avenir et une occasion pour faire le point de l’évolution du pays depuis 1960 de manière à permettre à cette nation de remplir pour les prochaines cinquante années son rôle de locomotive en Afrique Centrale et d’ acteur actif pour le développement de l’Afrique Centrale dans son ensemble. »

Eddy Kabeya

 

LEAVE A REPLY

*