Encore un crash à Ndjili

0
51

              Les  voyageurs, agents de différentes compagnies aériennes, visiteurs  et autres personnes se trouvant hier lundi 21 juin à l’aéroport international ont eu chaud, très chaud. Le spectacle auquel ils ont assisté n’avait rien à envier à celui d’un film fiction.  Les plus malheureux sont ceux qui venaient d’accompagner des membres de leurs familles respectives, amis et connaissances lorsqu’ils ont appris que l’avion de marque MD 82 de la compagnie aérienne HEWA BORA en partance pour Lubumbashi a connu des problèmes sérieux après trente minutes de vol et était forcé de revenir sur Kinshasa. Il est allé échouer dans la brousse environnante de la piste  de l’aéroport international de Ndjili. Dieu merci, il n’y a pas eu de mort sauf quelques blessés légers. L’aéronef n’a pas pris feu mais serait fortement endommagé, essentiellement au niveau du train d’atterrissage.

 

              Selon les premiers éléments d’enquête, lorsque le commandant de bord répondant au nom de Kiangila a remarqué des anomalies, il a jugé prudent de refaire le chemin du retour. Et c’est au niveau des manœuvres d’atterrissage que le pire a failli survenir. L’aéronef a quitté subitement la piste pour se diriger comme un engin fou et sans maître et aller s’immobiliser dans la brousse environnante, provoquant des frayeurs indicibles auprès du personnel naviguant, des passagers et des techniciens de la tour de contrôle, sans oublier tous ceux qui suivaient à distance les mouvements de cet avion.

              Il faut donc attendre les enquêtes qui seront menées par les spécialistes de la direction de l’aéronautique civile pour en savoir un peu plus sur ce crash. Lequel rappelle un autre survenu dans ces mêmes lieux l’année dernière avec un autre avion Cargo de marque MD 82 de la compagnie aérienne CAA ayant connu une panne des freins lors des opérations d’atterrissage sur l’aéroport de Kananga. Et qui avait refait le chemin de retour pour se retrouver dans la brousse environnante sans victimes humaines sauf que le train d’atterrissage avait été fortement endommagé. Erreur humaine ou panne technique ? Seules les enquêtes le détermineront.

Castro      

Caritas Développement Congo : Inauguration du nouveau centre d’accueil

              L’évêque Nicolas Djomo a inauguré le nouveau centre d’accueil de Caritas Congo, ce lundi 21 juin, au numéro 26 de l’avenue Basoko dans la commune de Gombe non loin de l’usine Bralima.               Cette journée a débuté par une messe d’action de grâce qui avait pour objectif de rendre grâce à Dieu.

              Ce centre d’accueil comprend des salles de réunion, des appartements et chambres confortables avec un accès gratuit à l’Internet. Il faut noter que ce centre est disponible pour accueillir tout le monde, particulièrement des réunions ou séminaires, les acteurs de droits de l’homme, les institutions publiques et privées.

              Il faudrait noter que le centre d’accueil du Caritas est le fruit du travail de la Conférence épiscopale du Congo (CENCO). Il est construit dans le but de permettre aux évêques qui viennent à Kinshasa de rester ensemble lors des assises de la CENCO : la plénière du Comité permanent et celle de l’Assemblée générale. Ainsi ils peuvent rester ensemble, prier ensemble, être logés en un même endroit en vue de pouvoir mieux réfléchir sur les dossiers qui seront à l’ordre du jour. 

              Il y a la salle Isidore Bakanja qui a la capacité d’accueillir 250 personnes pour n’importe quelle cérémonie. La ville de Kinshasa est soumise à des visites permanentes des prêtres  ainsi que des évêques qui viennent en mission pour des soins médicaux, etc. Ce centre leur servira de logement.

              Cependant, les fonds que recevra Caritas en ce qui concerne la location des chambres et appartements, vont lui permettre de renforcer les aides humanitaires aux pauvres, aux déplacés de guerre, aux victimes des viols…

Dorcas Nsomue

LEAVE A REPLY

*