En marge du 2ème Congrès du Synamed : le ministre Kibala : « Les médecins sont les enfants chéris du gouvernement »

0
36

jean-claude_kibalaDes hommes en blouse blanche en provenance de plusieurs coins du pays prennent part à partir de ce jeudi 19 juin 2014  à Kinshasa  au second congrès du Syndicat national des médecins (Synamed)» . La tenue de ce congrès est couplée au 3 ème Conseil national. Le go de ces activités a été donné  hier mercredi 18 juin 2014 à l’hôtel Sultani par les ministres de la Fonction Publique, Jean-Claude Kibala,  qui représentait son collègue de la Santé empêché,  et  Modeste Bahati de l’Emploi, Travail et Prévoyance Sociale.

«Synamed, 24 ans d’existence : bilan et perspectives est le thème retenu pour ces assises qui prennent fin ce samedi.

 Election   des nouveaux membres du bureau exécutif national du Synamed, adoption des amendements apportés aux textes régissant le Synamed….seront les temps forts de ce rendez-vous de Kinshasa.

Le  président du comité d’organisation de ces deux activités  a déclaré que leur tenue a été rendue possible grâce à la volonté des médecins qui ont voulu se conformer aux textes de leur asbl. C’est dans le souci de minimiser le coût financier que les médecins se sont convenus de coupler les deux activités, a précisé le docteur John Senga.

 Comme les textes qui régissent la corporation sont aujourd’hui inadaptés aux réalités actuelles, un groupe assisté des juristes y a apporté quelques retouches. Ces amendements seront débattus lors de la tenue du 3 ème Conseil national du Synamed. La Commission nationale de contrôle et de vérification du Synamed  et ses antennes provinciales présenteront également leurs rapports, a-t-il indiqué.

 Enfants chéris

Le  secrétaire général du Synamed a rappelé à l’assistance que l’actuel bureau exécutif mis en place en novembre 2007 devait rendre le tablier en novembre 2012.  Mais des événements de plusieurs ordres n’ont pas permis à l’équipe actuelle d’organiser au moment opportun la tenue du second congrès, a précisé le docteur Mankoy.

Il a dit  avoir stigmatisé ce couac à travers les correspondances adressées aux bureaux exécutifs provinciaux du Synamed.  Cet état des choses a obligé le bureau national à lancer un ultimatum aux  antennes provinciales pour qu’elles s’exécutent  au plus tard le 30 janvier 2014. Le ministre de l’Emploi a rappelé au Synamed le respect des textes qui régissent cette asbl, a-t-il affirmé. . Le congrès est  une occasion propice pour les  congressistes de donner une nouvelle orientation à leur syndicat. Il a fait savoir que le  Synamed est toujours ouvert aux négociations  avec le gouvernement,  son principal employeur. Il est revenu ‘sur les   actions positives réalisées par le Chef de l’Etat en faveur des hommes en blouse blanche. Jean- Claude Kibala a assisté sur l’importance du 2 ème  congrès des médecins.  Et de préciser qu’en comparant la situation d’autres fonctionnaires congolais, il est évident que les médecins sont les enfants chéris du gouvernement.

Jean- Pierre Nkutu

LEAVE A REPLY

*