En marge des événements du vendredi 23 décembre L’UDPS accuse…

0
51

Contrairement à l’inspecteur général de la police,  qui a affirmé dans les médias qu’aucun mort n’a été enregistré à la date du 23 décembre consacrée à la prestation de serment d’Etienne Tshisekedi en qualité de président élu de la République Démocratique du Congo, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social a, par la bouche de son secrétaire général,  renvoyé l’ascenseur au général Bisengimana, en dressant un bilan macabre d’une dizaine de morts.
Au cours d’un point de presse tenu dans la salle paroissiale de Fatima , Jacquemin Shabani  a mis en garde les escadrons de la mort en prévenant  qu’aucun de ces crimes ne restera impuni.

Il  a martelé que son parti remuera ciel et terre pour obtenir que les exécutants et les commanditaires soient tous traduits devant les instances judiciaires nationales et internationales (CPI)avant de rendre un vibrant hommage au peuple qui a rendu possible la prestation de serment du sphinx, en bravant  toutes les machines répressives.
Ce haut cadre de l’UDPS a fustigé le silence  de  la Monusco  qui assiste passif au génocide en cours d’exécution en RDC, sur base soit d’appartenance ethnique et linguistique, soit d’appartenance politique en recourant à des procédés  aussi barbares que l’électrocution ,la noyades dans les eaux du fleuve.

 Le précité  a déploré le fait que dans certaines provinces des citoyens  congolais sont obligés de chercher refuge dans les camps des refugiés, particulièrement dans les provinces du Kivu où les populations non rwandophones sont malmenées. Tout en rappelant que la mission de l’ONU en RDC est la plus coûteuse au monde, ce proche de Tshisekedi a invité  son chef  à cesser de faire le jeu du gouvernement sortant en appliquant  l’article 7 pour mettre fin aux rafles, arrestations arbitraires, exécutions sommaires …

Parlant de la situation sécuritaire du Lider Maximo après la prestation de serment du 23 décembre, Shabani a tenu à porter à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que le domicile de celui qu’il considère comme le président de la République est insécurisé pour des buts jusque là inavoués.
Répondant à la question de la presse sur les moyens dont dispose le sphinx de Limeté pour prendre effectivement le pouvoir, Shabani  a rassuré les chevaliers de la plume que la détermination du peuple ne saura  être arrêté par aucune force.
Le Secrétaire général  de l’UDPS a saisi l’occasion pour apporter un cinglant démenti aux prétendus gouvernement et ambassadeurs nommés par le président  Tshisekedi tout en précisant que ce dernier prendra de grandes décisions incessamment.
Cet enfant terrible de la rue  Pétunias a bouclé son propos en déplorant la douleur avec laquelle se réalise la consolidation de la conscience politique du peuple congolais à cause des actes criminels des hommes des troupes.

ERIC WEMBAKUNGU

Liste des victimes du vendredi 23 décembre 2011
1. SUMBI BABY, mort par balle aux environs du Stade des Martyrs
2. KABONGO LUSAMBA, tué au pont Kasavubu
3. KIL0M0NA MASIKAMA, tué au croisement de l’avenue MASIMANIMBA à  Matonge
4,5 et 6 : 3 personnes non identifiées tuées au croisement des avenues Ethiopie et INZIA dans la commune de Kasavubu ; corps emportés par la G.R
7. KINGOTOLO : tué au siège de I’UDPS lors du saccage par les éléments de la police.

Liste des personnes portées disparues
1. MUTOMBO DONAT
2. BRUN0 KONGOLU MPOYI, chargé de mobilisation à la cellule de Kisenso
3. NYENGELE ILUNGA Gustave
4, B0B0 Nvubu Charles, alias PITCHA

BILAN DES ARRESTATIONS
1.  PIR/ KASAVUBU: 85
2. COMMUNE KASAVUBU : 35
3. CAMP LUFUNGULA: 110
4. ANR : 60
5. CAMP TSHATSHI : 12
6. MALUKU (SIFORCO) : 73
7. CIRCO : 80
8. P0LICE KINGABWA [Point chaud) : 30
9. POLICE TP [Kingabwa) : 56
10. COMMUNE KALAMU : 32
11. COMMUNE DE BARUMBU : 13
12. DISTRICT MATETE : 25
13. DISTRICT TSHANGU : 35
14.CENTRAL : 36

LEAVE A REPLY

*