Embauche de cent ex-kuluna : Le Groupe Congo Futur et Fondation Werrason engagés dans la réinsertion sociale des jeunes désœuvrés

1
348

            La date du 13 janvier 2014 reste gravée en lettres d’or dans les annales du Groupe Congo Futur comme dans celles de la Fondation Werrason. En effet, les installations de la société « ATCOM », une filiale du Groupe Congo Futur, sise sur la 12ème Rue, quartier Industriel, dans la commune de Limete avaient servi de cadre, ce jour-là, à la cérémonie officielle de l’embauche de cent jeunes et ex-kuluna au sein du Groupe Congo Futur Et ce, en présence d’une bonne poignée de députés et sénateurs, de tout le staff dirigeant du Groupe Congo Futur dont son Directeur Général, Ahmed Tajideen, et le Directeur Général Adjoint, Rachid El Chaer, du bourgmestre de la commune de Limete, du commandant de la police nationale du district de la Tshangu, ainsi que des opérateurs politiques, économiques et culturels.

 

Respect et assiduité au travail

            Dans son adresse de circonstance, le Coordonnateur du Groupe Congo Futur s’est félicité de la disponibilité permanente de son entreprise à répondre toujours favorablement à toute demande d’intérêt national. Pour le cas d’espèce, l’engagement de cent jeunes ex-kuluna ou ex-délinquants répond à la vision du Chef de l’Etat et du gouvernement congolais, en ce qu’elle participe activement à la réduction du chômage en RDC et à la réinsertion sociale des jeunes considérés comme la relève de demain.

Aux nouvelles recrues, le Coordonnateur du Groupe Congo Futur a rappelé l’importance du travail. Le travail ennoblit, avait-il insisté avant de les exhorter à tourner définitivement le dos aux vieilles habitudes, à se débarrasser de leurs costumes de kuluna, pour embrasser un nouveau mode de vie. Pour y arriver, il leur a recommandé la volonté et la conscience professionnelle.

            Même son cloche du côté de Werrason qui a très humblement invité les nouvelles recrues à la discipline. « Il est temps pour vous tous de tourner la page, afin de préparer votre avenir. Le désordre ne sert à rien. Soyez sages. On ne construit pas son pays, encore moins son avenir, dans le désordre … », a martelé le président de l’orchestre Wenge Musica Maison Mère.

            Au nom du gouverneur de la ville empêché, le bourgmestre de la commune de Limete a tenu à exhorter les ex-Kuluna à tourner définitivement la page du désordre. La nation a  grandement besoin, pour son développement de la jeunesse, mais pas celle désœuvrée. Profitant de l’occasion et de la tribune, il a lancé un vibrant appel aux autres entreprises implantées dans sa juridiction à emboîter le pas au Groupe Congo Futur. Engager les Kuluna demeure, selon  lui, la meilleure façon de lutter contre ce phénomène qui a fait couler tant d’encre et de salives à Kinshasa, jusqu’à conduire le gouvernement à recourir à la méthode forte de l’opération « Likofi ».

            Les députés et sénateurs présents ne se sont pas fait prier pour saluer à juste le mariage Fondation Werrason – Groupe Congo Futur. Pour l’honorable Henriette Wamu, la RD Congo a besoin d’opérateurs économiques pragmatiques.

Michel  LUKA  

1 COMMENT

  1. Nos dirigeants manquent quelque chose en eux, l’intégrité ils acceptent tout et sont incapable de dire non à la corruption morale. Ces gens vous achètent moralement, poissent la ville et le pays, il y a blanchiment qui se fait par ce groupe et pas pour n’importe qui, mais pour un groupe Islamique armée. Suivant l’exemple d’un pays exemplaire, fort et digne d’être appelé Etat. ils ont fermés les portent de ce sois disant businessman. Congo ouvre les yeux car tu vaut plus que c’est que les autres disent que tu vaut.

LEAVE A REPLY

*