Elections : l’AR renvoie tout le monde à la Constitution

0
229

Franck-DIONGOPlusieurs langues se délient dans le camp de l’Opposition pour critiquer sévèrement la déclaration du Président Kabila en séjour dans le pays de Museveni sur le processus électoral. La dernière vient de l’ancien gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi, à partir de Bruxelles.

Le candidat de G7 et de l’AR à la Présidentielle de 2016 a déclaré que l’organisation des élections est réglée par la Constitution de la République et non par la volonté d’un individu.  Dans un communiqué signé hier par son Président ad intérim Franck Diongo, l’Alternance de
la République fait sien le pavé de son ticket gagnant.

La Conférence des Présidents de l’Alternance pour la République,« AR» en sigle, s’est réunie ce jour, le 10 août 2016 pour analyser l’évolution de la situation politique du pays et fait la mise au point suivante:

1) Faisant sienne la déclaration du 09/08/2016 à Bruxelles de son Candidat déclaré à la prochaine élection présidentielle de 2016, l’Honorable Moïse KATUMBI CHAPWE, suite aux propos du Président de la République Joseph KABILA sur le processus électoral en RD Congo;
l’Alternance pour la République rappelle que l’organisation des élections en RDC est réglée par la Constitution de la République et non par la volonté d’un individu moins encore par celle d’une quelconque institution;
2) Les dernières semaines se sont caractérisées par la multiplication
dangereuse des actes illégaux occasionnant  l’instauration d’un régime
totalitaire en RDC, notamment les arrestations arbitraires des acteurs
politiques en l’occurrence celle de Mr Robert LUYEYE. président du
parti politique « UR », et les expulsions des activistes de droits de
l’Homme des organisations internationales dont Mme IDA SAWYER de Human
Right Watch;» L’Alternance pour la République (AR) dénonce et condamne
ces actes de violation flagrante de droits de l’homme et
d’intimidation qui n’augurent pas la volonté réelle du pouvoir en
place de réaliser l’alternance démocratique en ce moment où tous les
Congolais et l’ensemble de la Communauté Internationale s’attendent à
la décrispation du paysage politique en vue des élections apaisées,
transparentes, libres et démocratiques dans le délai constitutionnel;
3) L’Alternance pour la République (AR), membre du RASSEMBLEMENT,
réitère l’appel du Président du Conseil des Sages, Dr Etienne
TSHISEKEDI WA MULUMBA demandant au peuple congolais d’être prêt à se
prendre en charge pour préserver les acquis de la démocratie et la
sauvegarde de notre stabilité constitutionnelle gardienne de nos
libertés chèrement conquises.

VIVE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO !

VIVE L’ALTERNANCE!

Fait à Kinshasa,
le 10 août 2016
POUR LA CONFERENCE DES PRESIDENTS
Honorable Franck
DIONGO Président a.i