Elections : beaucoup de désordres à travers le pays !

0
352

Des dérives graves ont été enregistrées hier dans plusieurs centres de
vote, à savoir  des électeurs qui n’ont pas trouvé leurs noms sur les
listes affichées la veille alors qu’ils ont été enregistrés aux mêmes
endroits, des manques de machines à voter dans beaucoup de bureaux ou
des machines sans batteries, des menaces à l’endroit de certains
témoins et observateurs à travers le territoire national. Voici
quelques cas d’illustration à travers le pays.

Kinshasa : bon nombre de centres ont démarré les opérations de vote
avec plusieurs heures de retard suite à l’arrivée tardive des machines
à voter, ou au manque des batteries. On a aussi remarqué, dans
plusieurs centres de vote de la capitale, des cas d’électeurs dont les
noms n’étaient pas repris sur les listes d’enrôlés des machines qu’on
ne pouvait pas démarrer par manque de code de déverrouillage par les
agents de la Ceni. Par exemple, dans les centres St Raphaël et
Université Cardinal Malula, dans la commune de Limete, et quelques uns
dans la commune de Makala, on a connu ces genres de problèmes.
Kasaï Central : dans la ville de Kananga, on a signalé le cas curieux
des machines à voter qui se sont déchargées à peine deux heures après
le début des opérations au centre de vote Mukolesha dans la commune de
Nganza, l’une des cinq communes que compte cette capitale provinciale.
Dans le territoire de Dimbelenge, on a déploré l’absence des machines
à voter pendant que les électeurs attendaient. Dans ce même
territoire, des observateurs catholiques ont été interdits d’accès
dans certains centres de vote, et d’autres expulsés par des hommes en
uniforme.
Province du Kasaï : dans la ville de Tshikapa, la capitale
provinciale, quelques centres de vote ont ouvert avec retard parce que
des électeurs ne parvenaient pas à trouver leurs noms sur les listes.
Dans les centres situés à l’E.P « Somba ne Lutulu » par exemple, la
machine est tombée en panne quelques minutes seulement après le début
des opérations.
Dans le territoire de Mweka, dans la même province, le responsable du
parti UFF accusait les militants du PPRD de violenter les témoins
d’autres partis au centre « Luena Makolo », à Bakwa Kenge.
Province de Tshopo : on indique que seuls les témoins du regroupement
des partis au pouvoir réunis au sein du FCC ont eu accès aux centres
de vote, alors que ceux des partis de l’opposition ainsi que des
organisations de la société civile se sont vus refuser l’accès.
Sud Kivu : un lot de cartes d’électeurs trouvées dans le centre de
vote « Tumaini » dans la commune d’Ibanda, dans la capitale
provinciale, Bukavu.
En effet, ces cas signalés ne constituent qu’un échantillon parce que
les désordres de natures diverses ont été notés partout à travers la
République. Aucune province du pays. Du coup, des analyses fustigent
déjà un plan monté par le pouvoir organisateur pour ne pour ne pas
offrir aux Congolais.

Dom

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •