Elections 2017 : la MP en ordre de bataille

1
306
Aubin Minaku, Secrétaire général de la Majorité Présidentielle, qui a momentanément mis sous l’éteignoir sa casquette de président du bureau de l’Assemblée Nationale, s’est présenté hier lundi 09 janvier 2017 à Pullman Hôtel, devant des délégués de tous les partis et associations affiliés à cette plate-forme politique. C’était pour leur annoncer le lancement de la « Centrale Electorale », structure appelée à canaliser la stratégie globale de cette famille politique en prévision des rendez-vous électoraux (présidentielle, législatives nationales et provinciales) de 2017 d’abord, et ceux qui vont intervenir plus tard. Son organigramme et ses animateurs seraient fixés dans les tout prochains jours.
Il a rappelé à tous que l’avènement de cette « Centrale Electorale » s’inscrit dans la droite ligne de l’instruction de l’Autorité morale de la MP, Joseph Kabila qui, lors de la réunion du Bureau politique de la Majorité Présidentielle, le 09 octobre à Kingakati, avait fait état de la nécessité de mettre en place une cellule de coordination électorale. Selon Aubin Minaku, l’objectif affirmé de la famille politique du Chef de l’Etat est de présenter des candidats à tous les niveaux et de les faire gagner dans les urnes.
            Mais, a-t-il précisé, la mise en place de la « Centrale Electorale » ne devrait pas empêcher les partis membres de la MP de se doter, en interne, de leurs structures autonomes de campagne. L’essentiel serait que la « Centrale Electorale » serve de cadre de référence pour la stratégie électorale globale.
            L’autre point important souligné par Aubin Minaku est que le Chef de l’Etat, Joseph Kabila, qui avait demandé à la CENCO (Conférence Episcopale Nationale Electorale) de mener des consultations auprès des regroupements et partis politiques non signataires de l’Accord du 18 octobre 2016 en vue de la tenue d’un dialogue inclusif, tient à respecter son engagement de laisser le peuple congolais se choisir librement ses futurs représentants dans les institutions publiques.
            Il n’est pas question, dans son esprit, de renier l’Accord global et inclusif signé, en son nom, par des délégués de la Majorité Présidentielle à ce forum. Ainsi, tout en assurant la gestion quotidienne des affaires publiques, les cadres de sa famille politique présents dans les institutions devraient se focaliser sur les préparatifs des échéances électorales. La mise en place d’une « Centrale Electorale » de la Majorité se veut donc l’expression de la volonté politique du Chef de l’Etat d’aller dans le sens des options fondamentales levées au terme des négociations directes entre sa famille politique et le Rassemblement au Centre Interdiocésain de Kinshasa, sous la médiation de la CENCO.
            A une question relative à la désignation d’un dauphin de Kabila pour la présidentielle, Minaku a martelé que ce n’était ni le moment, ni le contexte. Ainsi, donc, la MP s’est mise en ordre de bataille.
                                                                                   Kimp

1 COMMENT

Comments are closed.