Elections 2011 : le G14 prêt au combat

0
56

 Le Groupe 14 (G14)  regroupant 14 partis politiques issus de la Conférence nationale souveraine est bien prêt pour la bataille électorale annoncée en 2011. Ses animateurs l’ont clamé haut et fort samedi dernier lors d’une conférence de presse tenue au restaurant Francine de la Commune de la Gombe.

Dr KABAMBA Mbwebwe, Dr Baudouin BWASA, Elvis HAMZA Badjoko et EZULUWA présenteront bientôt, au nom de G 14, son programme d’action pour les élections de 2011-2013. Ils ont, comme tout politiciens avisés, passé en revue les enjeux politiques actuels avant de se projeter dans l’avenir. Au sujet du concept « extraparlementaire » collé à des compatriotes évoluant en dehors des institutions de la République, le G14 n’en démord pas : « La notion extraparlementaire ne nous concerne pas car l’absence du G14 est effective dans toutes les institutions. Notre plate-forme est une opposition extra-institutionnelle (…) », ont souligné les opposants dans leur déclaration remise à la presse.

            Avant de rappeler que signataire des accords du dialogue inter congolais de Sun City, mais n’ayant participé ni à la transition de 1+4 ni aux élections de 2005-2006 en raison du non respect des engagements pris par les forces politiques en présence de la communauté internationale, le G14 constate néanmoins que quatre ans depuis le début de cette législature, le pouvoir de l’AMP et alliés se montre incapable de réaliser les préalables qui avaient poussé les véritables forces du changement à boycotter les élections de 2005-2006. Notamment le recensement, l’identification des nationaux et l’obligation de commencer les élections par les locales. Un désordre entretenu à l’époque pour perpétuer un Etat de fait et la tricherie, a indiqué le Dr KABAMBA avec l’approbation des autres intervenants.

            Au point relatif à la CENI, les interlocuteurs de la presse ont dit avoir constaté que l’opposition institutionnelle s’est fort montrée gourmande en s’emparant de tout : « Nous aurions aimé que l’opposition extra-institutionnelle soit quand même représentée à la Ceni pour plus de sécurité et plus d’impartialité » ont-ils précisé en insistant sur le fait que « le G14 n’a pas présenté un candidat et se dit déterminé à cheminer avec toutes les forces qui s’identifient et qui sont restées fidèles aux valeurs de la CNS ». Ici, ils ont dit toute la disponibilité du G14 à convoler en justes noces avec l’Udps et son président, Etienne Tshisekedi qu’ils considèrent comme « alliés naturels ».                                             Et de présenter son programme d’actions pour les élections de 2011.

 D-I.K

 

LEAVE A REPLY

*