Elections 2011 : l’AFDC en ordre de bataille

0
37

L’Alliance des Forces Démocratiques du Congo (AFDC) a clôturé, le 27 août dernier au Cercle de Kinshasa, la première session extraordinaire de son Collège des fondateurs. La principale option retenue par Modeste Bahati et ses compagnons est le soutien de ce parti à la candidature de Joseph Kabila Kabange à l’élection présidentielle 2011.

Occasion de faire aussi le bilan, 8 mois après sa création, le président national de l’AFDC, le député national Bahati Lukwebo a salué l’implantation du parti dans toutes les provinces du pays et à l’étranger. Outre les Comités exécutifs fédéraux et les structures spécialisées (ligues des femmes, des jeunes et la coordination des ONG), le parti a ouvert à ce jour 12 bureaux de représentation qui abritent les sièges interfédéral et fédéraux, ainsi que plusieurs bureaux territoriaux et/ou communaux à travers les 11 provinces.
Evaluant le budget actuel de fonctionnement du parti à 1.000.000 USD, il a appelé tous les fondateurs à se souvenir de leurs obligations de contributeur à la vie du parti.

Tout en confirmant son ambition de participer à l’exercice du pouvoir d’Etat dans notre pays, l’AFDC a fait noter qu’elle présentera des candidats députés nationaux, provinciaux et sénateurs dans toutes les circonscriptions nationales. D’ores et déjà, signataire de la Charte de la Majorité Présidentielle( MP), l’AFDC a tenu à renouveler son engagement à observer et à respecter les dispositions contenues dans le code d’éthique et de bonne conduite des partis politiques particulièrement en cette période électorale. « Nous condamnons, à cet égard, la violence sous toutes ses formes… » a-t-il lancé aux militants et sympathisants du parti.

Pour ce qui est de la session extraordinaire du collège des fondateurs, il sied de retenir que le quorum avait décidé d’affecter les participants dans 4 différentes commissions chargées, entre autres, de motiver la décision du soutien de la candidature de Joseph Kabila ; de traiter les dossiers des candidats du parti à tous les échelons ; de retoucher quelques points des statuts ; et enfin, de contrôler des finances.
Il faudrait rappeler qu’à la première session ordinaire du collège des fondateurs tenue le 12 décembre 2010 à l’Hôtel Venus, les animateurs de l’AFDC avaient déjà défini les grandes orientations de la politique du parti. Officiellement dans l’arène politique depuis le 11 décembre 2010, l’AFDC poursuit, dans son combat démocratique, la quête de la meilleure qualité de la vie en faveur du peuple congolais.

Esaïe Nsilulu
(Stagiaire IFASIC)

LEAVE A REPLY

*