Eglise catholique : le CALCC lance le Fonds Isidore Bakanja

0
67

Le Conseil de l’apostolat des laïcs catholiques du Congo (CALCC) a, en présence de l’abbé Léonard Santedi, secrétaire général de la CENCO, lancé le jeudi 12 août 2010 dans la salle des conférences du collège Elikya dans la commune de la Gombe, le Fonds Isidore Bakanja. « Ce fonds est créé pour l’évangélisation et le développement du Congo », a dit Crispin Nlanda, nouveau président du CALCC.  

            A cette occasion, il a invité tous les catholiques à se mobiliser et à prendre en charge le développement de leur pays. Ce fonds, a-t-il indiqué, sera alimenté par les cotisations des catholiques et des hommes de bonne foi à partir du 12 août 2010. Le fonds sera vraiment opérationnel à partir du 12 août de l’année prochaine. D’ici là, le CALCC se donne le temps de sensibiliser les catholiques et les hommes de bonne foi de son existence et de sa raison d’être.

            En attendant, à la suite du président de CALCC qui a versé une somme qui n’a pas été révélée à l’assistance plusieurs personnalités invitées ont fait de même.

       La date du 12 août a été choisie par le CALCC parce que c’est le jour consacré au martyre congolais Isidore Bakanja, qui a aussi été coopté par l’épiscopat congolais comme le saint patron des laïcs.  Léon Botolo, président de la communauté Famille chrétienne, a présenté à l’assistance le portrait de ce bien- heureux congolais sur le thème : « Isidore Bakanja : un modèle pour les Congolais d’aujourd’hui et de demain. »

       L’orateur a signalé qu’« Isidore Bakanja n’a été chrétien que durant trois ans et cela lui a suffi pour gagner le ciel. Il n’a pas attendu un mandat spécial pour son apostolat. Il a résisté au système pervers de son temps. Le chrétien doit se battre pour l’avènement d’une société garantissant la justice de tous et de chacun. »

            Le nouveau président de CALCC a profité de cette cérémonie pour présenter le programme d’action de son comité. La première priorité sera de structurer le CALCC au niveau interne  pour le rendre vraiment opérationnel après plusieurs mois de léthargie.

            Lors de cet seconde priorité sera d’organiser les chrétiens autour de deux thèmes, à savoir la lutte contre la corruption et la promotion de l’éducation civique et fiscale.

            A cet effet, le CALCC entend mobiliser toutes les forces sociales pour le développement du pays. 

Jean- René Bompolonga

LEAVE A REPLY

*