ECC : le retard dans la publication des résultats du 16ème Synode suscite des interrogations

0
103

Les délégués des communautés affiliées à l’Eglise du Christ au Congo « ECC » qui ont pris part aux travaux du dernier Synode national des protestants  au centre  Monseigneur Shaumba, du 6 au 14 août 2014, se font  des soucis au sujet de l’après 16 ème session.

Ces délégués ne s’expliquent  pas pourquoi Monseigneur Marini Bodho tarde à communiquer au ministère de la Justice les résolutions prises au terme des assises de Shaumba en août 2014 pour légalisation et publication au Journal officiel.  Ceci conformément à l’article 14 de la loi numéro 004 / 2001 du 20 juillet 2001 qui régit les associations sans but lucratif « asbl »  et les entreprises d’utilité publique.  Par ailleurs, les modifications apportées aux statuts sont communiquées au ministère de la Justice. En effet, des sources dignes de foi  ont rappelé le week-end passé qu’au terme de leurs assises, les délégués au Synode national d’août 2014 avaient plafonné à  75 ans l’âge requis pour les protestants voulant être désignés comme président et vice présidents de l’ECC. Etant donné qu’à cette période, le numéro un de l’ECC était âgé de 76 ans, ont-ils souligné, il s’était trouvé de manière automatique dans l’indisponibilité juridique de diriger l’ECC et de la représenter auprès des tiers. A les en croire, le retard  considérable pris jusqu’ici en ce qui concerne le dépôt des recommandations issues du rendez-vous d’août 2014 n’honore pas leur communauté et est probablement motivé par le mécontentement du numéro un de l’ECC. Comme il s’est passé déjà huit mois, les communautés membres de l’ECC, par le biais de leurs délégués, ont leurs regards tournés vers le responsable de la direction des cultes et associations confessionnelles pour que ce dernier rappelle au numéro un de leur église de se conformer aux dispositions de la loi qui régit non seulement l’église  mais  aussi les asbl. Laissant éclater leur frustration, Ils ont fait savoir qu’au nom de Jésus- Christ qui est amour et vérité, l’ECC  devrait être  un cadre où règne  la  gouvernance et que le Synode est l’organe suprême de l’église.  L’église devrait par ses dirigeants et membres  être le modèle de la société et le cadre où les vertus sont de stricte application. Bref, les chrétiens doivent être la lumière du monde et le sel de la terre.

Jean- Pierre Nkutu