DYNAMIQUE DE L’OPPOSITION : Lubaya passe le témoin à Martin Fayulu

0
180
Martin Fayulu. Radio Okapi/ Ph. John BompengoAprès un mois passé à la tête de la Dynamique de l’opposition en qualité de « Modérateur » de ce regroupement politique, André  Claudel Lubaya vient de passer la main à Martin Fayulu. La cérémonie officielle de « passation civilisée du pouvoir » a eu lieu hier jeudi 16 février 2017 à Faden House, dans la commune de la Gombe, en présence des militants et cadres et des partis politiques et associations membres de la Dynamique.
Dans son mot de circonstance, André Claudel Lubaya a témoigné sa gratitude à tous ses collègues de la Dynamique pour la confiance placée en sa personne pendant son mandat d’un mois. 
            Le « Modérateur » sortant de la Dynamique a rappelé qu’il avait pris l’engagement de respecter le principe de la rotation mensuelle qui régit sa plate-forme lors de sa prise de fonctions, le 17 janvier 2017, jour de la commémoration de la mort de Patrice Lumumba, héros national, et a tenu parole.   
            Il a annoncé la fin de son mandat à la modération mensuelle de la Dynamique pour donner une chance à l’enracinement des valeurs démocratiques au sein de la classe politique congolaise.
            « Comme le pouvoir, il y a une vie après le mandat. Je suis également convaincu qu’il ya une vie après la modération », a lâché le président de l’UDA.
            Bien avant de céder le fauteuil de la modération à Martin Fayulu, André Claudel Lubaya a lu la déclaration politique de la Dynamique sur la situation politique de l’heure, en marge de la commémoration du 25me anniversaire de la marche des chrétiens organisée le 16 février 1992, pour réclamer la réouverture des travaux de la Conférence Nationale Souveraine.
            Il a rappelé que cette marche réprimée dans le sang par l’armée de Mobutu avait fait des centaines des victimes dont des morts, des blessés et des compatriotes physiquement handicapés à vie.
            André Claudel Lubaya a rendu un hommage posthume aux victimes de cette tragédie en particulier et à tous les martyrs de la liberté et de la démocratie en général, victimes aujourd’hui encore de l’intolérance politique.
            S’agissant de la situation politique, marquée par la reprise des discussions sur l’Arrangement particulier autour de la CENCO pour la mise en œuvre de l’Accord du 31 décembre 2016, la Dynamique a appelé la population en général et tous ses membres en particulier à la vigilance et à l’unité, en vue de défendre le compromis politique de la Saint Sylvestre, considéré désormais comme l’unique source de légitimité de toutes les institutions et de leurs animateurs durant la période pré-électorale et électorale.
            Tout en saluant la contribution majeure du regretté Tshisekedi dans la conclusion de l’Accord du 31 décembre 2016, la Dynamique demande à toutes les parties prenantes de faire preuve de responsabilité afin de créer les conditions de sérénité et de sécurité indispensables à l’organisation des obsèques nationales dignes de son rang.
            La Dynamiques condamne par ailleurs les tueries qui s’observent sur l’ensemble du territoire national, particulièrement dans les dossiers du chef Kamuina Nsapu au Kasaï Central et plus récemment des adeptes de Ne Muanda Nsemi à Kinshasa et au Kongo Central.
            Ce regroupement politique de l’opposition a condamné sévèrement la dernière déclaration du ministre du Budget faisant état de l’impossibilité de mobiliser 1,8 milliard de dollars américains pour l’organisation des élections en 2017.
ERIC WEMBA