Droits de l’homme: la RDC bien cotée, mais…

0
73

droits_de_lhomme_bleu_logoLa Haut-commissaire des Nations-Unies aux droits de l’homme, Navi Pillay, a présenté hier mercredi 25 septembre 2013 à Genève, le dernier rapport sur la situation en RD Congo. Couvrant la période allant de novembre 2011 à mai 2013, il évalue les progrès accomplis par le gouvernement congolais dans la mise en œuvre des recommandations relatives à la situation des droits de l’homme en RDC formulées par divers organismes des Nations-Unies.

En somme, des avancées ont été saluées particulièrement grâce à la promulgation de la loi établissant une Commission nationale des droits de l’homme ainsi que les poursuites engagées contre des agents accusés de violations des droits de l’homme, y compris des violences sexuelles.

Cependant, le rapport a attiré l’attention sur la nécessité pour les autorités congolaises de poursuivre des efforts pour lutter contre l’impunité et de renforcer l’indépendance du système judiciaire particulièrement dans les affaires mettant en cause des hommes politiques ou des membres de la société civile.

A l’Est de la RDC, malgré les efforts du gouvernement, le rapport déplore la dégradation de la situation des droits de l’homme. Ces violations sont essentiellement commises par les FARDC, les M23 et les autres groupes armés.

Concernant les services de sécurité, un appel a été lancé pour lutter contre l’impunité et pour sa réforme. « Il faut des mécanismes de vérification fiables pour que les responsables de violations des droits de l’homme ne soient pas maintenus ou intégrés dans les forces de sécurité » a indiqué Campbell, le directeur du Bureau conjoint des Nations-Unies pour les droits de l’homme(BCNUDH).

            Tshieke Bukasa

LEAVE A REPLY

*